ACCUEIL 24.11.2014 Mis à jour à 20h26

Air France supprime 5122 emplois en deux ans

Transport aérien

La direction d'Air France a annoncé jeudi la suppression de plus de 5000 postes étalée sur deux ans d'ici à décembre 2013, en s'engageant à ne procéder à aucun licenciement sur cette période.

Mis à jour le 21.06.2012 4 Commentaires
La compagnie aérienne Air France se trouve en grande difficulté financière.

La compagnie aérienne Air France se trouve en grande difficulté financière.
Image: ARCHIVES/AFP

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

La compagnie aérienne Air France, en grande difficulté, a annoncé jeudi la suppression de plus 5000 emplois sur deux ans d'ici à fin 2013, soit 10% de ses effectifs, pour retrouver la rentabilité et la compétitivité.

Mesures nécessaires

La direction d'Air France a expliqué aux représentants du personnel (comité central d'entreprise) le volet social du plan Transform 2015 lancé au début de l'année pour redresser le groupe franco-néerlandais Air France/KLM, dont la compagnie française est la principale composante.

Ces mesures sont nécessaires selon elle pour atteindre "l'objectif à fin 2014 d'augmenter l'efficacité économique de 20%".

La direction a indiqué qu'entre décembre 2011 et décembre 2013 elle aura supprimé 5.122 postes sur un effectif total de 49.301 salariés, grâce à un plan de départs volontaires. Selon Air France, 1712 des 5122 postes supprimés correspondent à des parts naturels non remplacés, et 3410 au sureffectif estimé de la compagnie, dont 2056 personnels au sol.

La compagnie, dont l'Etat est actionnaire à hauteur de 15%, a précisé que si des accords sont signés avec les organisations syndicales, elle "exclura le recours à des licenciements d'ici à fin 2013". Elle a ajouté que si le plan de redressement Transform 2015 "se déroule comme prévu permettant d'atteindre l'objectif de 20% d'efficacité économique, le recours à des départs contraints sera également évité en 2014".

Personnels au sol premiers visés

Les premiers visés devraient être le personnel au sol, soit environ 30.000 salariés, de loin les plus nombreux.

Les emplois en sureffectif appelés à disparaître concernent en effet pour près des deux tiers (2056 postes) des personnels au sol. Mais la cure d'amaigrissement doit aussi toucher 904 personnels navigants commerciaux (PNC, hôtesses et stewards) et 450 pilotes, a précisé la compagnie française.

L'envolée des prix du carburant et la concurrence féroce des compagnies à bas coût ont placé le groupe Air France/KLM dans une situation extrêmement difficile, avec des pertes de plus de 800 millions d'euros en 2011 et une lourde dette (6,5 milliards).

Le plan de redressement engagé en janvier par le groupe franco-néerlandais, premier transporteur aérien européen, prévoit deux milliards d'euros d'économies à l'horizon 2015 avec, outre un gel des embauches, une réduction de la flotte et une montée en puissance de la filiale à bas coûts Transavia.

Discussions prolongées

Les discussions entre la direction et les syndicats dureront encore une semaine, et une version finale de Transform 2015 devrait être présentée le 28 juin, puis soumise à la signature des syndicats des différentes catégories.

Faute d'accord, la direction dénoncerait le cadre contractuel existant et disposerait alors de 15 mois pour réviser les accords d'entreprise (promotions, temps de travail, congés, composition d'équipage, ancienneté, etc.).

Depuis 20 ans, Air France a réalisé des plans d'économies et des réorganisations sans recourir aux licenciements.

"Aujourd'hui l'Etat encourage ce dialogue qui devrait permettre, je l'espère, que l'entreprise retrouve l'équilibre financier", a déclaré jeudi le ministre du Travail Michel Sapin, qui a précisé que la direction avait prévenu l'Etat actionnaire que la survie de l'entreprise était en jeu. (ats/Newsnet)

Créé: 21.06.2012, 13h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Michèle Herzog

21.06.2012, 11:47 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

M. Hollande va être confronté à un très sérieux problème et je me réjouis de voir comment il va le résoudre. Ces licenciements seront-ils effectués de façon plus humaine par un gouvernement de gauche ? Je l'espère. Répondre


Armatura Dacier

21.06.2012, 12:16 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Vous reprendrez bien encore une petite taxe CO2 européenne sur les vols des compagnies de l'EU avant le café ? Ne vous gênez pas, il en reste encore de taxes sur le plateau, beaucoup de pays n'en ont pas voulu. Menaçant de rétorsions, annulation de commandes et fermeture de leurs espaces aériens. Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne