Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 09:11

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

@mike la notation AA est une supercherie. C'est une "entreprise" aux USA qui décident selon des critères bien à eux. Il serait temps d'arrêter d'intégrer cette histoire, ca a déjà fait du mal à plus d'un pays. Quand on est dans la m... voir sa dette augmenter à cause d'une dépréciation arbitraire, rien de plus débile.


totalement d'accord avec toi


Peut-être que quelqu'un pourra m'éclairer (avec des arguments intelligents et non haineux, merci): Comment se fait-il que le déclassement d'un état est une catastrophe alors que, dans le même temps, les banques semblent se foutre complètement d'être mal notées?


Les banques concernées sont des SA. En cas de liquidation ce sont les propriétaires (actionnaires) qui perdent les premiers.La notation pour certains états est si mauvaise qu'il n'y a plus de marge vers le bas. En plus, un état ne peut pas être liquidé de la même manière qu'une SA. Les créanciers se trouvent 'en première ligne', ce qui crée une plus forte corrélation avec les taux d'intérêts.

Signaler un abus


Retour à l'article
Publicité