ACCUEIL 31.10.2014 Mis à jour à 02h54

Le Conseil fédéral rencontre la direction de Merck Serono

Licenciements

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann cherche à en savoir plus sur les raisons de la fermeture du site. Il a rencontré dans ce but la direction.

Mis à jour le 07.05.2012
Protestation devant le site de Merck Serono à Genève.

Protestation devant le site de Merck Serono à Genève.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a rencontré, lundi à Genève, avec les autorités genevoises, la direction du groupe allemand Merck et de Merck Serono.

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a expliqué qu'»il recherchait le dialogue avec la direction du groupe, car si une suppression de postes s'avère vraiment nécessaire, tous les efforts devront être déployés pour que cette décision soit mise en oeuvre de manière socialement supportable pour les personnes concernées», a précisé le DFE.

Le conseiller fédéral a aussi voulu «s'assurer, lors de cette rencontre, que les licenciements n'ont pas été prononcés en Suisse en raison du caractère libéral de la législation sur le marché du travail». Il a ajouté «qu'il n'aurait pas accepté une telle justification», selon le communiqué du DFE.

Du côté genevois, Pierre-François Unger, président du Conseil d'Etat, et le conseiller d'Etat François Longchamp ont pris part à cette rencontre organisée à l'initiative de Johann Schneider-Ammann. La direction de l'entreprise était représentée par Karl-Ludwig Kley, patron du groupe allemand Merck, Stefan Oschmann, membre de la direction de Merck et patron de Merck Serono et par François Naef, président du conseil d'administration de Merck Serono.

Coup dur pour la région

Le ministre de l'Economie a qualifié la fermeture de Merck Serono à Genève, annoncée le 24 avril, et les réductions d'effectif dans le canton de Vaud de «coup dur pour la région et pour l'ensemble de la place économique». Il a déclaré que «même si la Confédération ne pouvait s'immiscer dans les décisions des entreprises, il était difficile de devoir accepter le choix du groupe allemand».

Selon le DFE, la direction de Merck a assuré, lors de cet entretien, que Merck Serono allait continuer de produire en Suisse. Quelque 800 places de travail sont maintenues dans le canton de Vaud, selon la décision du groupe annoncée le 24 avril.

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a souligné l'importance de la Suisse en tant que site de recherche, un élément clé de la compétitivité du pays, selon le communiqué du DFE.

Vendredi, une assemblée du personnel de Merck Serono a réuni à Genève quelque 700 employés, sur les 1250 menacés soit de licenciement (500), soit d'un transfert à l'étranger (750). L'assemblée a décidé de créer des groupes de travail pour analyser les raisons de la fermeture du site, trouver des alternatives et améliorer le plan social. La prochaine assemblée est prévue jeudi. (ats/Newsnet)

Créé: 07.05.2012, 12h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!


Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum