ACCUEIL 30.7.2014 Mis à jour à 14h28

Novartis est la plus transparente de Suisse

Etude

Selon l'ONG Transparency, Novartis est l'entreprise qui fait preuve de la plus grande transparence en Suisse. Le champion mondial est le géant pétrolier norvégien Statoil.

Mis à jour le 10.07.2012
Parmi les entreprises suisses, Novartis arrive 12e du classement mondial, Roche 31e, Nestlé 34e et Credit Suisse 44e.

Parmi les entreprises suisses, Novartis arrive 12e du classement mondial, Roche 31e, Nestlé 34e et Credit Suisse 44e.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Le géant pétrolier norvégien Statoil est l’entreprise mondiale qui fait preuve de la plus grande transparence, selon l’ONG Transparency (TI). La Bank of China est elle la plus opaque, alors que quatre entreprises suisses sont dans la première moitié de l’évaluation des 105 plus grandes multinationales.

L’ONG a attribué des notes à ces entreprises en fonction des informations qu’elles livrent sur leur programme anti-corruption, sur leurs structures et sur leurs activités financières dans tous les pays où elles opèrent.

Derrière Statoil, viennent les géants miniers anglo-australiens Rio Tinto (2e) et BHP Biliton (3e), puis le luxembourgeois ArcelorMittal (4e). Parmi les entreprises suisses, Novartis arrive 12e, Roche 31e, Nestlé 34e et Credit Suisse 44e.

Trois d’entre elles se trouvent au-dessus de la moyenne sur la publication d’informations sur leur programme anti-corruption. Toutefois, elles peuvent s’améliorer sur ce point également, selon Transparency.

Chinois évoqués

Une étude menée en Suisse en 2011 par Ethos et TI Suisse sur les 20 entreprises du Swiss Market Index (SMI), dont les quatre entreprises citées dans l’étude internationale, montre que le degré de transparence des rapports annuels est insuffisant pour juger des risques de corruption. Un faible nombre d’entreprises fait appel à des auditeurs externes pour faire vérifier les données sur la corruption.

Par ailleurs, les quatre entreprises sont au-dessus de la moyenne lorsqu’elles informent sur la structure de leur organisation (holding, filiales, joint-ventures) selon l’étude internationale, mais les informations publiées sur leurs filiales et les autres entités qui leur sont liées dans chaque pays sont largement en dessous de la moyenne.

En bas de classement de l’évaluation internationale en revanche figurent outre la lanterne rouge Bank of China, deux autres banques chinoises: Bank of Communications (104e) et China Construction Bank (CCB) (102e). Deux groupes japonais sont également épinglés: Honda Motor (103) et NNTC (télécoms) (100).

Critique lancée par l’ONG

Transparency relève toutefois que les entreprises se montrent davantage prêtes à livrer des informations sur leurs programmes anti- corruption qu’en 2008, date de la dernière enquête sur le sujet.

«Les multinationales peuvent et doivent jouer un rôle significatif dans la lutte mondiale contre la corruption», a souligné la dirigeante de l’ONG, Huguette Labelle. «Alors que le monde continue de se remettre de la forte crise économique de 2008, les dirigeants de davantage d’entreprises doivent s’engager à mettre un terme à la corruption», a-t-elle ajouté, citée dans un communiqué.

Transparency relève en particulier que les banques et les assureurs se montrent moins enclins en moyenne que les autres secteurs à livrer des informations sur le sujet. (ats/Newsnet)

Créé: 10.07.2012, 12h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment