ACCUEIL 25.7.2014 Mis à jour à 15h26

Les résultats de Swissquote en nette baisse

Services financiers

Le fournisseur vaudois de services financiers a certes vu son bénéfice net chuter de 32,5% sur un an à 12,03 millions de francs, mais il a franchi la barre des 200'000 comptes de clients.

Mis à jour le 27.07.2012

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Swissquote a conservé au 1er semestre intactes ses perspectives de croissance.

«Plus d'argent mais moins de négoce», a résumé vendredi devant la presse à Zurich Marc Bürki, directeur général de la société de Gland (VD), en qualifiant la performance de solide tout de même. A l'instar du secteur, Swissquote a donc continué à ressentir l'impact d'un environnement économique et financier difficile.

Malgré son semestre en baisse, Swissquote s'attend à voir rejaillir sur le volume des transactions le potentiel de redressement constitué par l'élargissement de sa base de clientèle. Le nombre de comptes s'est ainsi accru de 11,4% par rapport au 1er semestre de l'an passé à 200'244, dont près de 160'000 pour le négoce.

Baisse du chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires a diminué de 15,1% à 57,3 millions de francs. Les revenus des commissions (-20,5%) et les activités de négoce sur devises (-15,7%) ont reculé, mais les recettes provenant des opérations d'intérêts ont augmenté de 10,1%. Le résultat opérationnel a lui dégringolé de 36,7% à 14,64 millions.

L'afflux d'argent frais s'est monté à 647,9 millions de francs, soit deux tiers de plus ( 67,3%) qu'un an auparavant, s'est réjoui Marc Bürki, qui escompte un milliard sur l'année. A fin juin dernier, la masse sous dépôt s'élevait à 8,16 milliards, une somme en progression de 5,7%, toujours en rythme annuel.

Sur le seul deuxième trimestre 2012, le bénéfice net de Swissquote s'est contracté de 9,1% au regard du trimestre précédent pour se fixer à 5,73 millions de francs. Le chiffre d'affaires s'est de son côté établi à 28,1 millions (-3,7%).

A Dubaï et à Malte

Pour l'ensemble de l'année, l'entreprise table sur un chiffre d'affaires de quelque 120 millions de francs, contre 128,4 millions réalisés en 2011. Au-delà, Marc Bürki a dit voir les perspectives de croissance hors de Suisse, comme le montre l'obtention il y a quelques jours d'une licence étendue pour la filiale de Dubaï.

Depuis les Emirats Arabes Unis, Swissquote peut désormais proposer ses services bancaires au Moyen-Orient et en Asie, a noté son directeur général. En ce qui concerne l'Europe, le groupe vaudois espère décrocher d'ici à la fin de l'année l'autorisation d'exercer à partir de Malte, où il projette d'employer cinq personnes.

Le développement prouve que l'essor futur passe par les marchés extérieurs. En Suisse, a relevé Marc Bürki, l'acquisition de nouveaux clients coûte de plus en plus cher au fur et à mesure que l'on s'approche du potentiel maximal. La plus grande sévérité des autorités de régulation à l'étranger joue également son rôle. (ats/Newsnet)

Créé: 27.07.2012, 13h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment