Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 08:25

Services financiers Les résultats de Swissquote en nette baisse

Le fournisseur vaudois de services financiers a certes vu son bénéfice net chuter de 32,5% sur un an à 12,03 millions de francs, mais il a franchi la barre des 200'000 comptes de clients.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Swissquote a conservé au 1er semestre intactes ses perspectives de croissance.

«Plus d'argent mais moins de négoce», a résumé vendredi devant la presse à Zurich Marc Bürki, directeur général de la société de Gland (VD), en qualifiant la performance de solide tout de même. A l'instar du secteur, Swissquote a donc continué à ressentir l'impact d'un environnement économique et financier difficile.

Malgré son semestre en baisse, Swissquote s'attend à voir rejaillir sur le volume des transactions le potentiel de redressement constitué par l'élargissement de sa base de clientèle. Le nombre de comptes s'est ainsi accru de 11,4% par rapport au 1er semestre de l'an passé à 200'244, dont près de 160'000 pour le négoce.

Baisse du chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires a diminué de 15,1% à 57,3 millions de francs. Les revenus des commissions (-20,5%) et les activités de négoce sur devises (-15,7%) ont reculé, mais les recettes provenant des opérations d'intérêts ont augmenté de 10,1%. Le résultat opérationnel a lui dégringolé de 36,7% à 14,64 millions.

L'afflux d'argent frais s'est monté à 647,9 millions de francs, soit deux tiers de plus ( 67,3%) qu'un an auparavant, s'est réjoui Marc Bürki, qui escompte un milliard sur l'année. A fin juin dernier, la masse sous dépôt s'élevait à 8,16 milliards, une somme en progression de 5,7%, toujours en rythme annuel.

Sur le seul deuxième trimestre 2012, le bénéfice net de Swissquote s'est contracté de 9,1% au regard du trimestre précédent pour se fixer à 5,73 millions de francs. Le chiffre d'affaires s'est de son côté établi à 28,1 millions (-3,7%).

A Dubaï et à Malte

Pour l'ensemble de l'année, l'entreprise table sur un chiffre d'affaires de quelque 120 millions de francs, contre 128,4 millions réalisés en 2011. Au-delà, Marc Bürki a dit voir les perspectives de croissance hors de Suisse, comme le montre l'obtention il y a quelques jours d'une licence étendue pour la filiale de Dubaï.

Depuis les Emirats Arabes Unis, Swissquote peut désormais proposer ses services bancaires au Moyen-Orient et en Asie, a noté son directeur général. En ce qui concerne l'Europe, le groupe vaudois espère décrocher d'ici à la fin de l'année l'autorisation d'exercer à partir de Malte, où il projette d'employer cinq personnes.

Le développement prouve que l'essor futur passe par les marchés extérieurs. En Suisse, a relevé Marc Bürki, l'acquisition de nouveaux clients coûte de plus en plus cher au fur et à mesure que l'on s'approche du potentiel maximal. La plus grande sévérité des autorités de régulation à l'étranger joue également son rôle. (ats/nxp)

(Créé: 27.07.2012, 13h43)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Economie