Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 02:37

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Sauver l'Espagne, c'est sabrer dans le nombre de fonctionnaires inutiles et fort chers, c'est poursuivre tous les spéculateurs malhonnêtes qui abandonnent le navire après l'avoir pillé, c'est mettre de l'ordre dans un système bancaire pourri, qui n'a rien à envier aux autres répandus dans le monde, c'est récupérer les butins accumulés par les fraudeurs fiscaux et planqués en Suisse ou ailleurs.


C'est cela oui... On en reparle dans deux mois? Je me demande pendant combien de temps les gouvernements européens vont pouvoir continuer à prendre leurs peuples pour des c...? Si un jour tout cela part en révolution ou en guerre civile, il ne faudra pas s'étonner. L'union Européenne... la plus grosse ânerie jamais pondue sur ce bon vieux continent!


Noooooooon, c'est aussi ce qu'ils disaient juste avant de demander 100 milliards pour leurs banques. C'est ce genre de déclarations qui prolongent la crise car plus personne ne leur fait confiance, vu que par le passé les fait leur ont (rapidement) donné tort, mais je leur conseille de se dépêcher pendant qu'il reste les fonds car Chypre cherche des sous pour renflouer ses banques très exposees



Retour à l'article
Publicité