ACCUEIL 3.9.2014 Mis à jour à 23h51

Le frère de Bernard Madoff condamné à 10 ans de prison

New York

Le frère de l'escroc américain Bernard Madoff a accepté vendredi dix ans de prison pour fraude financière mais a affirmé devant un tribunal new-yorkais qu'il n'avait rien su de la gigantesque fraude pyramidale mise en place par son aîné.

Mis à jour le 29.06.2012 8 Commentaires
Peter Madoff, jeune frère du célèbre escroc Bernard Madoff, condamné à 10 ans de prison.

Peter Madoff, jeune frère du célèbre escroc Bernard Madoff, condamné à 10 ans de prison.
Image: AFP

Partager & Commenter

Mots-clés

«Jusqu'en 2008, je n'avais jamais soupçonné mon frère d'avoir volé qui que ce soit. J'ai été abasourdi et anéanti», a affirmé Peter Madoff, 66 ans, qui avait travaillé avec son frère de 1965 à 2008.

Peter Madoff, arrêté dans la matinée dans le bureau de son avocat par des agents du FBI, officiait comme directeur général, chargé du respect des réglementations, dans la société d'investissements de son frère, la BLMIS (Bernard L. Madoff Investment Securities LLC), longtemps l'une des plus connues de Wall Street.

L'escroquerie de son frère a fait des milliers de victimes directes et indirectes.

Peter Madoff a raconté en détail les opérations de falsification de documents et les fraudes fiscales dont il s'était rendu coupable.

«J'accepte ma responsabilité pour ce que j'ai fait. Je sais que ma conduite était erronée», a-t-il ajouté, en costume sombre et visiblement ému, dans une salle bondée du tribunal fédéral de Manhattan.

«Je demande pardon aux personnes auxquelles j'ai fait du mal et à ma famille», a-t-il ajouté après avoir plaidé coupable de deux chefs d'inculpation: complot de fraude financière, pour avoir notamment fait de fausses déclarations et trompé le fisc, et falsification de documents d'un conseiller en investissement.

Caution de 6 millions

Il a été laissé en liberté contre une caution de six millions de dollars, jusqu'au prononcé de sa peine le 4 octobre.

Ses déplacements ont été limités et il a du remettre à la justice son passeport. Il a également accepté la confiscation de tous ses biens et avoirs, à hauteur de plusieurs milliards de dollars.

«L'Empire financier Madoff, bâti sur des mensonges, était un château de cartes qui a atteint la taille d'un gratte-ciel», a indiqué dans un communiqué Janice K. Fedarcyk, directrice-adjointe du FBI.

Selon elle, Peter Madoff en était l'un des architectes en chef. Pendant des dizaines d'années, il a assuré que des examens périodiques établissaient que la société était en conformité avec les règles en vigueur«, a-t-elle ajouté.

Grand luxe

Mais »Peter Madoff n'effectuait pas ces examens«.» Peter Madoff a joué un rôle déterminant dans ce qui constitue la plus vaste fraude financière de l'histoire des Etats-Unis«, a ajouté Janice K. Fedarcyk.

Président-fondateur de la BLMIS, Bernard Madoff, 74 ans, n'avait pendant près de 20 ans jamais placé un seul centime des sommes confiées par ses clients, piochant dans les fonds des nouveaux clients pour rétribuer ou rembourser les plus anciens.

Richissime, il vivait avec sa famille sur un grand pied, avec avion privé, yacht et résidences de luxe.

Il s'était retrouvé au pied du mur en décembre 2008 lorsque, avec la crise, un nombre croissant d'investisseurs avaient demandé à récupérer leur dû.

Cette escroquerie a coûté entre 17,3 et 65 milliards de dollars, selon que l'on prend en compte seulement le principal ou les intérêts.

Le financier, arrêté le 11 décembre 2008, a été condamné le 29 juin 2009 à 150 ans de prison. (ats/Newsnet)

Créé: 29.06.2012, 16h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

8 Commentaires

Jean-Paul Costantini

29.06.2012, 17:39 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Et les clients lésés ? Ont-ils une chance d'être remboursés un jour ? Est-il probable que l'argent saisi soit destiné à ne couvrir que les frais d'avocats et de justice ? Répondre


Michèle Herzog

01.07.2012, 13:36 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

A Martin: La justice suisse est tellement lente dans les affaires financières que le plus souvent les infractions sont prescrites à la fin de la procédure. La Suisse est une place financière, mais les articles du code pénal ne sont pas appliqués. Pourquoi ? Répondre