Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 07:21

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Ces banques sont en défaut de paiements. Il faut prendre acte de leur faillite et en tirer les conséquences. Stop au remflouement de structures obsolètes et défectueuse et place à une nouvelle fianance à petite échelle et au service de la population.


Pas besoin de ces agences de notations ou de complot US, les européens en tête des quels les grecs et les espagnols par leur attitude actuelle et passée se sabordent très bien tout seuls. Maintenant l'econommie a besoin de confiance et que fait l'Espagne? Elle veut des sous sans dire combien et sans conditions ce qui la rend suspecte


Personne pour abaisser la note de Moody's qui avec ses consoeurs ont fait des notations complètement nuls et qui n'ont pas le crédit qu'ils prétendent avoir ?


Les USA ont une stratégie précise pour faire payer à l'Europe les coûts de leur crise et en plusde se faire du pognon dessus. Elle a déclaré la guerre à l'Europe avec l'arme de destruction massive de la finance (un petit exemple : agences de notations), Et les querelles intestines européennes font le jeu de l'Oncle Sam. Il faut réagir, tout de suite et durement.



Retour à l'article
Publicité