Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 04:47

Hybride Porsche et Ferrari virent au vert, ou presque…

Deux grands noms de la torpille automobile mettent du vert dans leurs moteurs. Porsche et Ferrari auront leur véhicule hybride. Et alors?, rétorque l’historien de la technique Jacques Grinevald.

La marque allemande annonce la sortie en novembre de sa 918 Spyder hybride, produite à 918 exemplaires.

La marque allemande annonce la sortie en novembre de sa 918 Spyder hybride, produite à 918 exemplaires. Image: Keystone

Le moteur Ferrari hybride

Porsche hybride

Jacques Grinevald. (Image: IHEID)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ferrari vient de confirmer la rumeur. D’ici la fin de l’année, la marque italienne mettra sur le marché sa nouvelle Enzo. Une voiture hybride produite en série limitée.

Associé à deux blocs électriques, son moteur V12 de 900 CV permettra une réduction de 40% de sa consommation d’essence. La marque italienne prévoit aussi des émissions de CO2 en baisse.

Autre acteur de la voiture qui déménage, Porsche met aussi un pied dans le créneau des hybrides, censés caresser le climat dans le sens du poil.

La marque allemande annonce la sortie en novembre de sa 918 Spyder, produite à 918 exemplaires. Un peu moins puissante que la Ferrari, «seulement» 750 cv, ce bolide pourra rouler à 320 km/h et devrait émettre 70 g de CO2 au km.

Son prix, une bagatelle

Équipée d’un système plug in qui lui permettra de se ravitailler sur le secteur, la 918 Spyder vaudra tout de même la bagatelle de 775’00 euros…

«Ce type de véhicule souligne l’inégalité sociale, embraye l’historien de la technique Jacques Grinevald. Acheter une Ferrari rouge, c’est quand même destiné à montrer que vous avez plus d’argent que le type qui roule en Twingo!»

Ce bolide ne roulera d’ailleurs jamais à sa vitesse maximale, strictement interdite sur nos routes. L’ex-prof d’IHEID et de l’EPFL voit là une des contradictions de notre société industrielle.

Jacques Grinevald ne s’offusque pas de la nouvelle qualité d’hybride de ces bolides. «C’est du marketing classique. (…) Mais ça ne résout absolument pas le problème: il y a bientôt un milliard de voitures sur Terre!»

Ce qui compte vraiment

Selon Jacques Grinevald, le cycle de production d’un véhicule compte autant que les seules émissions de CO2. Les chiffres de consommation et d’émissions dépendent, eux, du terrain et du style de conduite. Ceci rappelé, le spécialiste reconnaît que les véhicules, à l’unité, consomment moins.

«Mais ce qui compte, c’est la totalité du système, souligne-t-il. Souvent, on achète une Porsche ou une Ferrari pour aller à l’aéroport, prendre l’avion et partir en vacances aux Bahamas. C’est la totalité du système qui est le grand perturbateur de la biosphère!» (nxp)

(Créé: 21.05.2012, 11h32)

Sondage

Le canton de Vaud a-t-il raison d'interdire la mendicité sur son territoire?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.