ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 17h06

Porsche veut s'intégrer vite au groupe VW

Rachat

Le rachat de Porsche par le groupe Volkswagen se fera «aussi vite que possible». L'opération doit permettre à Porsche de se désendetter mais butte sur un gros obstacle fiscal.

Mis à jour le 25.06.2012
A l'origine, Porsche voulait absorber Volkswagen, mais l'inverse s'est produit.

A l'origine, Porsche voulait absorber Volkswagen, mais l'inverse s'est produit.
Image: AFP

Porsche et VW cherche une solution qui permettrait de rachat du premier par le deuxième avant 2014 tout en évitant une trop lourde imposition fiscale, du fait notamment de l'impôt de mutation. (Image: AFP )

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

«Nous voulons parvenir à groupe automobile intégré aussi vite que possible dans des conditions raisonnables économiquement», a affirmé à Stuttgart Martin Winterkorn, patron à la fois de la holding Porsche SE et du groupe Volkswagen . En septembre, les deux constructeurs avaient annoncé qu'ils ne parviendraient pas à fusionner avant la fin 2011.

La remise en question du plan initial a fait suite aux risques juridiques liés à des plaintes de plusieurs fonds d'investissement américains et à une enquête ouverte en Allemagne. En lieu et place de la fusion, les deux groupes ont opté pour un rachat de Porsche par Volkswagen, qui détient déjà 49,9% du capital du constructeur de voitures de sport.

Obstacle fiscal

Cette nouvelle option serait toutefois coûteuse sur le plan fiscal, du moins si elle était sans autre mise en oeuvre avant 2014. Ce rachat «n'est qu'une question de temps» et sera finalisé «entre 2012 et 2014», avait indiqué M. Winterkorn en septembre. «Attendre aussi longtemps», c'est à dire 2014, «n'aiderait aucune des parties impliquées», a-t-il réaffirmé lundi.

«C'est pourquoi nous avons examiné de près s'il existe des alternatives raisonnables économiquement pour réaliser un groupe intégré plus rapidement», a ajouté Martin Winterkorn. Cet examen approfondi n'est pas encore terminé, a-t-il précisé.

Un rachat anticipé permettrait à Porsche de mener plus rapidement à bien son désendettement. Les entreprises pourraient en outre réaliser d'importantes synergies. Une telle perspective «serait aussi favorable au fisc allemand», qui pourrait dès lors profiter des gains plus importants de Volkswagen et de Porsche, a souligné le responsable des deux groupes.

1,5 milliard d'euros

«Porsche et Volkswagen étaient, sont et restent de bons contribuables», a lancé Martin Winterkorn, répondant à des articles de presse selon lesquels les deux groupes cherchent une nouvelle solution à peu de frais. L'autorisé fiscale de Stuttgart a laissé entrevoir un accord qui permettrait au nouveau groupe d'économiser jusqu'à 1,5 milliard d'euros en ne soumettant pas les réserves latentes à l'impôt. (AFP/Newsnet)

Créé: 25.06.2012, 15h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment