Mardi 23 août 2016 | Dernière mise à jour 22:30

Dommages et intérêts La Société Générale réclame toujours 4,9 milliards à Kerviel

La Société Générale a demandé lundi à la cour d'appel de Paris de condamner Jérôme Kerviel à payer 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts, montant de la perte historique pour laquelle il est poursuivi.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'ancien trader, 35 ans, avait été condamné en première instance, en 2010, à ce montant astronomique de dommages et intérêts, ainsi qu'à cinq ans de prison dont trois ferme.

Une telle somme, équivalant à 390'000 ans de Smic, est évidemment impossible à rembourser, ce qu'avait d'ailleurs reconnu la banque à l'époque et qu'a admis lundi Me Jean Veil, un des avocats de la banque, dans sa plaidoirie.

Juste après le premier procès, il était par ailleurs apparu que la banque avait récupéré en déduction fiscale 1,7 des 4,9 milliards d'euros perdus, par le biais d'un dispositif permettant aux sociétés de bénéficier, en cas de pertes exceptionnelles, d'une déduction d'impôt atteignant un tiers de la somme perdue.

«Un point final à toute discussion»

Cette ristourne avait suscité une vive polémique et demeure contestée par la défense, qui estime que la banque n'y avait pas droit, du fait des carences de ses systèmes de contrôle sanctionnées par la commission bancaire d'une amende de 4 millions d'euros.

Me Veil a rejeté cet argument, évoquant un avis du Conseil Etat mettant selon lui «un point final à toute discussion».

«On se sert (aussi) du traitement fiscal pour dire que le préjudice serait réduit d'autant», a poursuivi l'avocat. Mais, a-t-il affirmé, «la jurisprudence est constante: les dommages et intérêts ne sont jamais calculés après la prise en compte d'un abattement fiscal». (afp/nxp)

(Créé: 25.06.2012, 17h15)

Sondage

Est-il normal de loger des requérants dans des abris de la protection civile?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.