ACCUEIL 31.7.2014 Mis à jour à 22h31

Suppression des chauffages électriques d'ici à 2025?

Energie

Le Conseil national a adopté lundi une motion en ce sens de la commission de l'environnement. Les 250'000 chauffages électriques actuels consomment la production de la centrale nucléaire de Mühleberg.

Mis à jour le 24.09.2012 7 Commentaires
Berne examine, dans la cadre de la stratégie énergétique 2050, les dispositions légales nécessaires pour remplacer les chauffages et les chauffe-eau électriques.

Berne examine, dans la cadre de la stratégie énergétique 2050, les dispositions légales nécessaires pour remplacer les chauffages et les chauffe-eau électriques.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les chauffages électriques doivent être remplacés d'ici 2025. Le National a adopté tacitement lundi une motion de sa commission de l'environnement. Le texte, qui doit encore recevoir l'aval du Conseil des Etats, demande de substituer à ces systèmes énergivores des installations plus efficaces.

Le Conseil fédéral est chargé de présenter au Parlement, en collaboration avec les cantons, un projet de cadre légal qui permette de remplacer la plupart des chauffages électriques encore existants.

Le gouvernement a apporté son soutien au texte, s'étant déjà engagé dans cette voie. L'Office fédéral de l'énergie examine, dans le cadre de la stratégie énergétique 2050, les dispositions légales nécessaires pour remplacer les chauffages et les chauffe-eau électriques.

250'000 chauffages électriques

Aujourd'hui, la Suisse compte plus de 250'000 chauffages électriques, qui consomment l'équivalent de la production de la centrale nucléaire de Mühleberg. L'installation de systèmes plus efficaces, tels des pompes à chaleur, devrait permettre de réaliser des économies d'énergie substantielles. (ats/Newsnet)

Créé: 24.09.2012, 17h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

Hector Longas

24.09.2012, 20:15 Heures
Signaler un abus 30 Recommandation 2

Cette mesure est totalement absurde. J'ai isolé ma maison, installé une poêle à bois et de nouveaux radiateurs électriques modernes : Ma consommation a baissée de 75% depuis 2009, factures d'électricité à disposition des sceptiques ! Il est hors de question que je dépense 70'000 CHF pour une PAC qui consomme... de l'électricité ! Il faut par contre inciter à isoler et renouveler son installation Répondre


Mikhail Ivanovitch

26.09.2012, 12:58 Heures
Signaler un abus 18 Recommandation 1

C'est une mesure qui viole le principe de proportionnalite, et qui de plus est parfaitement discriminatoire: pourquoi forcer les possesseurs de chauffages electriques a passer aux PAC, et non ceux de chauffage au mazout, pourtant bien plus polluants? parce que le CF a eu la lubie un jour de fermer precipitamment les centrales nucleaires, et qu'il ne sait pas comment s'en sortir!!! Répondre



Sondage

Après Carlos Slim, c'est au tour du milliardaire Richard Branson de se montrer favorable à la semaine de trois jours. Et vous, êtes-vous pour?





Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne