ACCUEIL 21.12.2014 Mis à jour à 19h32

Discussion

Trois escrocs russes avec 109 millions de dollars au guichet

Trois Russes à l’origine d’une vaste fraude ont blanchi plus de cent millions de dollars à Genève avec une aisance déconcertante. Après une transaction en liquide chez Bordier, ils ont mené grand train au bout du lac et dispersé leur magot. Plus...

Par François Pilet.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

40 Commentaires

Michèle Herzog

03.09.2012, 15:06 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Il est très important de savoir comment la FINMA et la justice vont traiter les actes commis par la banque Bordier. Merci aux journalistes de nous tenir informés. Répondre


Paul Martin

03.09.2012, 17:43 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 1

jusqu'à preuve du contraire, la banque a respecté la loi sur la lutte contre le blanchiment, article 6 en vérifiant l'arrière-plan économique (même si la vérification n'a pas permis de mettre à jour l'escroquerie) et article 9 en dénonçant immédiatement le client dès qu'il y a eu un doute "fondé" sur l'origine des fonds. la justice confirmera si la banque a suffisamment fait diligence.


Paul Martin

03.09.2012, 00:24 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 1

jusqu'au 4 novembre 2011, personne ne pouvait connaître la provenance douteuse de ces fonds, ni la banque, ni la justice, ni même le léseé, courtier à londres. l'escroquerie des russes est qualifiée de "sophistiquée". l'argent douteux a déjà transité par une banque au nom d'une société étrangère. il est donc déjà largement "blanchi" avant d'arriver à Genève en mars 2011. Répondre


Paul Martin

03.09.2012, 11:25 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

accordons-leur le bénéfice du doute, les "faits" étant rapportés très indirectement par un journal "à sensations", d'ordinaire très peu favorable au monde bancaire. dans ce sens, je ne souhaite pas hurler avec les loups. pour ce qui est de la mauvaise publicité, je suis d'accord avec vous et c'est fort dommage pour les personnes qui font honnêtement leur métier, y compris au sein de cette banque.


pierre piller

03.09.2012, 10:47 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

C'est pas la question de hurler avec les loups. J'ai passé les 25 dernières années de ma vie dans le Private Banking et ai été confronté à toutes sortes de situations dont certaines bien douteuses et là je ne suis jamais entrée en matière. Ce genre de publicité fait du mal à toute la place bancaire parce qu'à la lecture des faits, c'est indéfendable. Le nier ne sert à rien.


Paul Martin

03.09.2012, 07:33 Heures
Signaler un abus 0 Recommandation 1

des esccrocs "sophistiqués", eux-mêmes issus du monde bancaire et en connaissant tous les rouages,, ont très bien pu créer une évidence économique "sophistiquée". malgré l'énormité du cas, je n'aime pas hurler avec les loups compte tenu de l'une des parties en cause qui a toute ma confiance. nous verrons ce que la justice en dira.


pierre piller

03.09.2012, 04:16 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

et à la relecture de l'article, on note qu'effectivement les clients ont déclaré qu'il s'agissait de leur part dans la vente d'une pharma mais aussi que celle-ci n'avait jamais été vendue. Le contrat de vente aurait du être exigé pour une telle somme et la banque devait en vérifier l'authenticité dans le cadre de l'évidence économique des fonds.


pierre piller

03.09.2012, 04:02 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Dans la plupart des banques il y a une cellule pays de l'Est car beaucoup de ce qui vient de là-bas est inhabituel. Je peux simplement vous dire que dans les établissements pour lesquels j'ai travaillé cette affaire n'aurait jamais passé et encore moins l'opération de caisse.- La Finma décidera mais il m'étonnerait qu'elle ne fasse rien.


pierre piller

02.09.2012, 21:29 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

@ Paul Lorsqu'une banque accepte des fonds, elle doit faire l'évidence économique des fonds. Dans ce cas, ça n'a visiblement pas été fait correctement pour dire le moins. L'opération de caisse est plus que glauque. Si tout avait été clair, il suffisait de faire des transferts. La question est pourquoi casser les traces alors que c'est interdit. Croyez moi, les problèmes pour Bordier sont devant. Répondre


Paul Martin

02.09.2012, 23:42 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

@pierre: slêlon l'article, la banque a demandé et obtenu "l'évidence économique" (vente pharma). l'opération de caisse est "très inhabituelle", mais elle n'est pas frauduleuse dans la mesure où ells n'a pas été "virtuelle" mais "physique". la justice suisse rendra sont jugement si tout n'est pas parfaitement légal.


claude jaury

02.09.2012, 21:00 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Jean Ziegler qui a été tellement décrié pour son livre la Suisse lave plus blanc , aurait-il eu raison? Répondre


Victor Pelevine

02.09.2012, 18:59 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Je suis très surpris que ça puisse encore se passer, d'autres pillards ont essayé auprès de banques suisses et ont été éconduits (discrètement et poliment mais fermement). Généralement on les redirige vers les assurances. Mais cette pratique était très courante il y a quelques années. L'hypocrisie qui consiste à dire que ces gens peuvent avoir gagné légalement cet argent est une excuse pathétique. Répondre


Paul Martin

03.09.2012, 12:27 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

@pascal: vous ne savez rien de la "manière de faire" de cette banque, à part ce qu'en dit cet article dans les colonnes d'un quotidien connu pour ses positions critiques vis-à-vis du monde bancaire. il me semble donc juste de "relativiser" en attendant d'en savoir plus.


Paul Martin

03.09.2012, 12:24 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

@pascal: puisque l'argent des russes (sans exception, selon votre appréciation) serait douteux, il ne faut plus leur accorder de visa, ne plus leur vendre de villa, ne plus leur vendre de voiture, ne plus leur vendre de forfait de ski. votre préjugé pourrait s'appliquer à beaucoup de pays, y compris certains de nos voisins. sur ce forum, je prends en général le contre-pied de l'opinion dominante.


Paul Martin

03.09.2012, 00:30 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

@victor: revoyez vos préjugés sur la Russie. Moscou est la ville qui compte le plus de milliardaires au monde, avant New York. sortez un peu dans les endroits chics et chers. on y parle plus le Russe que l'anglais.


Paul Martin

02.09.2012, 23:39 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

@victor: relisez l'article. personne ne s'est présenté avec 100 millions cash au guichet. les 100 millions sont arrivés par virement bancaire et ont été justifiés économiquement (vente d'une affaire pharma). le retrait cash et reversement immédiat sur d'autres comptes a été consécutif. la banque en a conservé la trace. où est l'irrégularité de la banque ?


Paul Martin

02.09.2012, 19:31 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

@victor: comment distinguez-vous un gain légal d'un gain illégal ? avec un pendule ?


Victor Pelevine

02.09.2012, 19:49 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

En utilisant mon cerveau :) Pas besoin de faire partie du FSB pour se douter qu'un homme venu de Russie (un pays où la grande majorité est plutôt pauvre que riche) qui se présente avec plus de 100 millions en cash au guichet n'a pas gagné cet argent en travaillant à l'usine ou en réparant des ordinateurs. On prend donc le temps de vérifier si on souhaite vraiment respecter les lois helvétiques ;)


Pascal Meyer

03.09.2012, 12:09 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Paul Martin, en effet Moscou compte énormément de millionnaires mais la grande question est : comment sont-ils devenus si riches.Par ailleurs, vous employez beaucoup d'énergie à défendre la banque Bordier dont je trouve la manière de faire très limite.


Michèle Herzog

02.09.2012, 18:04 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Vraiment hallucinant cette affaire. Il est important de savoir maintenant si la justice genevoise va appliquer les lois anti-blanchiment à Bordier. Cette banque a gravement agi et doit être sanctionnée. Affaire à suivre. Répondre


Paul Martin

02.09.2012, 19:29 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

@max: j'écoute, comem vous le voyez, pusique je vous répond. je comprends quand on m'explique.mais vous n'expliquez pas, vous accusez gratuitement. j'attends donc des explicatins de ce que la banque aurait conrètement et précisément pu vérifier


Paul Martin

02.09.2012, 19:27 Heures
Signaler un abus

@michelle: expliquez-moi concrètement et précisément ce que la banque aurait pu vérifier dans ce cas. une transaction cash lorsque la banque voit l'entrée et la sorte est inhabituelle, mais pas particulièrement suspecte.il aurait été extrêmement suspect que 100 millions arrivent en cash au guichet, provenant de nullle part.


Max Spencer

02.09.2012, 19:19 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Inutile de vous essouffler avec Paul, il n'arrive pas à comprenbdre ni a écouter..


Michèle Herzog

02.09.2012, 19:03 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

A Paul: La banque a des obligations de vérifications qu'elle n'a manifestement pas effectuées. Pourtant une telle transaction en cash était vraiment inhabituelle. Et nul n'est censé ignorer la loi. Celà s'applique aussi aux banques de Genève ...


Paul Martin

02.09.2012, 18:31 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

vous allez un peu vite dans vos conclusions ! en quoi la banque a-t-elle manqué à ses obligations ? elle a alerté les autorités sur cette transaction dès le moment où l'un de ses clients a été mis sur une liste noire ! avant cela, qu'est-ce qui permettait à la banque de conclure à un blanchiement ? tout au plus le client souhaitait de la discrétion, comme beaucoup de clients honnêtes.


yvette laemmler

02.09.2012, 17:05 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

JE voudrais bien être une exentrique à millions pour voir si on ne me contrôlerait pas en tant que Suissesse.!!! Répondre


pierre piller

02.09.2012, 15:54 Heures
Signaler un abus

@Paul Il y a deux problèmes. Le premier est d'accepter plus de 100 millions visiblement sans contrôle suffisant. Le second est un prélèvement du même montant et une opération visant uniquement à brouiller les pistes ce qui n'est pas toléré. Bordier va avoir des gros ennuis avec ça, prêt à parier la dessus. Le boulot de due diligence n'est pas fait, la preuve. Le minimum eut été de s'abstenir. Répondre


Paul Martin

02.09.2012, 18:27 Heures
Signaler un abus

@pierre. je partage votre surprise..il me semble prématuré de dire qu'il n'y a pas eu de contrôle suffisant pour accepter le virement initial. qu'est-ce qu'un "contrôle suffisant" aurait permis de découvrir à ce moment-là et avec quels moyens d'investigation ? les transactions cash se déroulant dans les deux sens sous les yeux de la banque ne sont pas aussi suspectes qu'un dépôt cash pur.


pierre piller

02.09.2012, 16:09 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

J'ajouterais pour avoir été dans le milieu que ce n'est pas neuf et que depuis 20 ans au moins les transactions cash sont dans le viseur. C'est ce qui m'étonne de la part de Bordier. Soit c'est de la naïveté soit les commissions étaient trop attirantes mais c'est mauvais dans les deux cas.


Max Spencer

02.09.2012, 11:39 Heures
Signaler un abus 22 Recommandation 0

On croit rêver ! Le règlement anti fraude impose aux banques de contrôler les sorties de fonds en liquide dès Ch. 20'000.--- ainsi que les entrées en cash dès le même montant. Même un apprenti trouverait louche de sortir des millions en cash, mais pas chez Bordier ! Combien ont-ils pris de commissions, la FINMA devrait sévir dans ce cas rocambolesque. Reste à voir la suite.... Répondre


Paul Martin

02.09.2012, 17:48 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

@max: expliquez-moi concrêtement la nature exacte des vérifications qui auraient pu/du être raisonnablement conduites par la banque ?


Max Spencer

02.09.2012, 12:08 Heures
Signaler un abus 10 Recommandation 0

Bordier n'a pas fait son boulot, lisez la LBVA art. 6.2.a et b qui est clair: "L’intermédiaire financier doit clarifier l’arrière-plan économique et le but d’une transaction ou d’une relation d’affaires lorsque la transaction ou la relation d’affaires paraissent inhabituelles" Vous trouvez cette transaction habituelle ????


Max Spencer

02.09.2012, 11:54 Heures
Signaler un abus 10 Recommandation 0

Paul, un peu de bon sens, personne de clean ne demande 109 millions en cash dans une banque, et ils n'ont rien contrôlé car les transferts par des sociétés Panaméennes sont STRICTEMENT règlementés et nécessitent des vérifications sérieuses. Même un client suisse ne peut pas prélever chf. 200'000.-- en cash de son compte sans explications et vérifications pour éviter tout blanchissement !


Paul Martin

02.09.2012, 11:48 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

ils ont crontôlé. aucun des 3 russes n'était sur une liste noire au moment du transfert. un des russes a été mis sur liste noire ultérieurement. dès ce moment-là, la banque l'a dénoncé. la banque a rempli ses obligations légales. comment auriez-vous fait ? vous dénoncez votre voisin lorsqu'il achète un croissant à 1.40 ? sur quel base posez-vous vos soupçons ? de quel droit le dénincez-vous ?


Paul Martin

02.09.2012, 11:52 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

comment la banque ou la poste peut-elle "contrôler" la sortie de fonds ? sur quelle base ? elle ne dispoe pas d'un service policier. elle ne peut que consulter les "listes noires" de la police et de la justice. ce qui a été fait par la banque. aucun des 3 russes n'était sur liste noire à ce moment-là.


Paul Martin

02.09.2012, 11:50 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

lorsque je fais une transaction de plus de 20'000 au guichet de la poste, je dois annoncer la provenance des fonds et leur utilisation. dès ce moment-là, la postière au guichet a rempli ses obligations et effectue la transaction. faites le test. vous verrez. ce serait la même chose si je venais à la poste avec 60 millions.


Paul Martin

02.09.2012, 11:23 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

il existe de très nombreuses transactions dans les banques portant sur des sommes très importantes. certains clients ont des exigences particulières que les banques peuvent satisfaire dans le respect de la loi. cela semble être le cas pour la banque Bordier. à part ce "manège" inhabituel, quel aurait dû être le soupçon légitime de la banque ? comment délimiter "excentricité" et "criminalité" ? Répondre


pierre piller

02.09.2012, 11:00 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 0

Une de plus. Que je sache, le code de conduite des banques ne devrait pas permettre de casser les traces et une opération par caisse, de cette taille, est faite exactement dans ce but. C'est triste de voir que chaque jour qui passe nous amène un nouveau cas douteux et cette fois c'est une banque privée établie depuis 1844 qui est impliquée. Répondre


Paul Martin

02.09.2012, 11:29 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

@pierre, je sais que l'argument que je développe ci-dessous est un peu limite, mais je préfère prendre la défense de ce lui qu'on accuse, la banque Bordier, plutôt que de laisser les loups se déchaîner sur cette victime toute désignée des "bien pensant" par les temps qui courrent.


Paul Martin

02.09.2012, 11:27 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

sauf erreur, la banque a agi en toute légalité, même si le manège est curieux. si elle avait fait une opération de caisse "virtuelle", sans monnaie physique, elle aurait été coupable. dès qu'elle a eu connaissance de doutes sur l'honnêteté du client elle a dénoncé l'affaire de blanchiement. un client "excentrique" n'est pas forcément un "criminel". on ne peut pas dénoncer tous les excentriques



Retour au texte