ACCUEIL 2.9.2014 Mis à jour à 22h54

UBS ne veut plus non plus des fraudeurs suisses

Banques

En matière de conformité fiscale, UBS serre également la vis aux clients suisses. Le numéro un bancaire helvétique exige désormais explicitement dans ses conditions générales que les résidents suisses soient en conformité avec le fisc.

Mis à jour le 20.01.2013 13 Commentaires

Image: Keystone

Mots-clés

[Alt-Text]

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«Nous ne voulons que des clients fiscalement conformes. A cet effet, la banque a modifié ses conditions générales de vente à compter du début de l’année, a déclaré dimanche Dominik Gerster, porte-parole d’UBS. Il confirmait ainsi une information parue dans le «Sonntag».

Dominik Gerster précise que la nouvelle réglementation s’applique aux clients existants comme aux nouveaux. Par la signature de leur contrat, les clients souscrivent indirectement aux conditions générales de l’établissement. Aux côtés d’UBS, d’autres instituts bancaires, notamment les banques cantonales argovienne ou bâloise se montrent plus strictes sur le marché domestique, selon le «Sonntag».

Stratégie pour l’avenir

Tandis que les conflits fiscaux avec plusieurs pays et la pression extérieure ont conduit les banques helvétiques à se montrer toujours plus sévères envers la clientèle étrangère, aucune mesure stricte ne vise les résidents suisses. Pour rappel, dans sa stratégie pour la place financière présentée avant Noël, le Conseil fédéral a plaidé pour une auto-déclaration non-obligatoire de conformité fiscale.

Jugeant un régime différencié trop compliqué à mettre en oeuvre, l’exécutif est revenu sur sa position première. Le devoir de diligence renforcé des banquiers concernera donc tant les résidents comme les non-résidents.

Pour sa part, l’Association suisse des banquiers (ASB) a élaboré un code de conduite basé sur les risques pour détecter les cas d’irrégularité fiscale. L’ASB milite pour un code applicable à l’ensemble de la clientèle des banques helvétiques, contribuables suisses compris.

Créé: 20.01.2013, 15h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

13 Commentaires

Francky Best

20.01.2013, 17:02 Heures
Signaler un abus 61 Recommandation 6

Et c'est à nous maintenant de récolter le fruit de leur incompétence crasse. Y a des baffes qui se perdent Répondre


Christina Rossi

20.01.2013, 19:20 Heures
Signaler un abus 46 Recommandation 4

Quelle mesquinerie. Avant tout argent était bon à prendre et ils incitaient même les gros revenus à placer leurs biens en toute discrétion. Maintenant ils évacuent le bébé avec l eau du bain et jouent les vertueux. Ils sont pathétiques et ont perdu toute crédibilité. Pour ma part l USB n a plus grâce à mes yeux et ils vont perdre encore bcp de clients, à commencer par les suisses. Répondre



Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!