Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 00:01

Euro 2012 Les Bleus se sont dit leurs quatre vérités

Laurent Blanc a pointé «l'insuffisance» de ses hommes dans le vestiaire après la défaite face à la Suède. Les joueurs, eux, se seraient parlés sans détours.

Les Français devront relever la tête pour affronter l'Espagne.

Les Français devront relever la tête pour affronter l'Espagne. Image: AFP

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il ne pouvait en être autrement. Après une prestation insipide ponctuée par une défaite face à la Suède (2-0), les hommes de Laurent Blanc, méconnaissables mardi soir, se sont expliqués entre quatre murs.

Interrogé à la sortie de la douche, Olivier Giroud a expliqué au journaliste de M6 que le vestiaire tricolore avait bien résonné pendant quelques minutes: «Il y a eu un coup de gueule. On s'est dit les choses à chaud», a confié le futur joueur d'Arsenal, avant d'ajouter. «J'espère qu'on se remettra en question après ce coup de gueule. Il y a beaucoup de qualités dans cette équipe, ce serait dommage de tout gâcher».

D'après Mathieu Debuchy, qui répondait à L’Équipe, ce «coup de gueule» n'était pas l’œuvre de Laurent Blanc. «Il ne nous a rien dit», a assuré le Lillois. «Le coach nous a dit qu'on avait fait preuve d'insuffisances», a ajouté Samir Nasri. Si on s'en tient aux dires des joueurs, le ton est donc monté mais entre eux.

Pas de quoi en faire une montagne pour le sélectionneur tricolore, qui a éteint le début d'incendie dans la maison bleue en conférence de presse. «Il va falloir retourner au calme. Ce sont des tensions palpables quand vous perdez un match. On ne s'attendait pas à ce genre de match et il y avait de la déception, ça fait partie de la vie des vestiaires.»

Battue hier par la Suède, la France restait sur une série de vingt trois matches sans défaite sous l'ère Laurent Blanc. Elle tentera d'en démarrer une nouvelle samedi face à l'Espagne en quart de finale. «Il faudra un exploit pour battre l'Espagne et après un tel match c'est difficile à imaginer», a expliqué le sélectionneur français. «Mais on va lutter.» (nxp)

(Créé: 20.06.2012, 11h36)