ACCUEIL 24.10.2014 Mis à jour à 09h32

A Noël, le tireur de Daillon avait avoué sa solitude

Enquête

Récit de la descente aux enfers de l’homme qui a abattu trois personnes le 2 janvier.

Par Le Matin Dimanche. Mis à jour le 06.01.2013 51 Commentaires
C’est depuis sa maison située sous la chapelle du village que Florian B. a commencé a tirer mercredi soir, avant d’aller dans la rue.

C’est depuis sa maison située sous la chapelle du village que Florian B. a commencé a tirer mercredi soir, avant d’aller dans la rue.
Image: Philippe Dutoit

Galerie Photos

Fusillade mortelle à Daillon

Fusillade mortelle à Daillon
Un homme âgé de 30 ans a tué par balles trois personnes et en a blessé deux autres mercredi le 2 janvier 2013 à Daillon, près de Conthey (VS).

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le 25 décembre, Florian B. est reparti de chez l’un de ses meilleurs amis, Pierre*, avec ces mots: «Tu as de la chance tu n’es pas tout seul.» Aujourd’hui, Pierre est bouleversé. Il ne comprend pas, il peut à peine croire que celui qu’on appelle désormais le tireur de Daillon (VS) en soit arrivé à tirer sur tant de victimes quelques jours plus tard, à abattre trois personnes et en blesser deux autres: «Mon meilleur pote n’avait rien d’un meurtrier. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi il a commis l’irréparable.»

«Le Matin Dimanche» a rencontré de nombreux amis d’enfance de Florian B. pour comprendre ce qui, dans son parcours, avait pu l’amener à une telle flambée de violence. Ils sont tous stupéfaits, abasourdis. Ils ne s’y attendaient pas. L’homme qu’ils ont vu grandir auprès d’eux était un garçon sociable, amoureux de la nature. Vers 25 ans, les choses basculent. Florian B. se sent rejeté par l’armée. Il commence à avoir des troubles psychologiques, il raconte des choses que ses amis assimilent à des hallucinations. Enquête sur sa descente aux enfers.

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

(Le Matin)

Créé: 05.01.2013, 22h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

51 Commentaires

Pierre Savary

05.01.2013, 23:27 Heures
Signaler un abus 92 Recommandation 19

Encore un drame de la solitude dans une société où, contrairement aux apparences, l'homme est souvent fragilisé.Et pourtant, jamais les moyens de communiquer n'ont été aussi nombreux et variés.Il nous reste, en définitive, un sentiment de tristesse et d'impuissance Répondre


Pat Bat

06.01.2013, 00:19 Heures
Signaler un abus 103 Recommandation 69

Ce titre et sous titre sont indécents.. Je me fou de savoir que cet individu se sentait seul. Ça nous est tous arrivé. Parler de SA décente aux enfers, à vomir.. La descente aux enfers, c'était pour ses victimes sans défenses.. Il faut arrêter de chercher des excuses, sans arrêts, pour des actes qui sont inexcusables. Arrêtons de DERESPONSABILSER les gens pour étaler leurs fautes sur la société Répondre



Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!