Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:57

Défense A quoi sert au juste notre garde aérienne?

Le détournement le prouve: notre sécurité aérienne fonctionne selon des horaires... de bureau! A qui la faute? Ueli Maurer s’explique.

A quoi sert au juste notre garde aérienne?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le pirate de l’air éthiopien s’est invité sans le savoir dans la campagne du vote sur l’achat des Gripen. Partisans et opposants du nouvel avion de combat n’ont en effet pas fini de récupérer l’absence assourdissante de nos forces aériennes hier matin dans le ciel genevois.

Les faits tout d’abord. Les autorités suisses ont été averties vers 4 h 30 du matin qu’un avion de ligne éthiopien se détournait de sa trajectoire en Italie et visait Genève. La logique aurait voulu que l’armée mette en état d’alerte ses F/A-18. Mais rien de tout cela ne s’est produit, car la surveillance aérienne suisse opère avec des horaires limités, soit dès 8 h du matin seulement!

L’horaire, c’est l’horaire

Ce n’est pas un gag: même en cas d’urgence extrême, comme hier matin, l’aviation militaire s’en tient à son horaire: 8 h-12 h et 13 h 30-17 h. «Nous n’avons pas les moyens d’assurer un service de piquet 24 h sur 24, confirme Laurent Savary, porte-parole des Forces aériennes. C’est pour cela que nous avons des accords avec les pays voisins pour assurer la police aérienne en dehors des heures d’ouverture de nos aérodromes militaires.» Hier à l’aube, ce sont donc deux Eurofighter de l’armée italienne puis deux Mirage français qui se sont relayés jusqu’à Genève pour sécuriser le Boeing suspect. Les Suisses, eux, n’auraient pas pu décoller avant 8 h du matin.

Ça ira mieux en 2020

Comment expliquer un tel bug dans notre sécurité? Interrogé par «Le Matin», le ministre de la Défense, Ueli Maurer, rejette la faute sur «la politique et ses coupes incessantes dans notre budget». Il rappelle que le problème de l’absence de moyens pour un service de piquet dévolu à la police aérienne est connu depuis longtemps. Pour y remédier, Ueli Maurer ne voit qu’un moyen: acheter les Gripen, beaucoup plus mobiles et modernes. Mais à quoi bon de nouveaux avions, si c’est pour les sortir aux heures de bureau uniquement? Le DDPS indique avoir pensé à tout: un programme de veille 24 h sur 24 va être mis progressivement en place d’ici à 2020.

Ces arguments sont mis en pièces par les opposants à l’achat des Gripen, tel le conseiller national Jacques Neirynck (PDC/VD): «C’est l’incapacité d’Ueli Maurer de projeter une armée d’avenir qui nous empêche d’avoir une protection aérienne efficace. Il faudrait désinvestir dans les chars et investir dans les pilotes, les techniciens et les contrôleurs aériens. Et pour voler, ils ont d’excellents F/A-18 qu’il n’y a pas besoin de remplacer.»

Décidément, le détournement d’hier n’est pas qu’un simple fait divers. (Le Matin)

(Créé: 18.02.2014, 07h15)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.