Samedi 24 juin 2017 | Dernière mise à jour 22:16

Intransigeance «C'est notre première amende»

Un couple de retraités a été sommé de payer sur-le-champ une amende infligée par les Transports publics lausannois. Sous peine de figurer dans le registre des resquilleurs.

Marcel et Liliane Clément n’en reviennent pas d’avoir été traités comme des fraudeurs pour une simple erreur.

Marcel et Liliane Clément n’en reviennent pas d’avoir été traités comme des fraudeurs pour une simple erreur. Image: Sébastien Anex

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Marcel et Liliane Clément sont écœurés. Fidèles clients des Transports publics lausannois (TL) depuis leur plus jeune âge, ces retraités de 75 et 77 ans ont reçu pour la première fois de leur vie une contravention lors d’un contrôle inopiné, mardi après-midi. Total de la douloureuse: 100 francs. Chacun. Un montant qui aurait pu être 25 fr. plus élevé si les contrôleurs n’avaient pas renoncé à facturer à Liliane Clément l’oubli de sa pièce d’identité.

«Je reconnais que j’ai fait une erreur, mais c’est cher payé!» s’indigne Marcel Clément, maçon de profession. «On est des gens corrects!» Il était un peu plus de 15 h 30, mardi, lorsque le couple de Lausannois parvient à l’arrêt de métro du CHUV. Il pleut des hallebardes, les quatre distributeurs de la station ne sont pas abrités. Marcel Clément achète deux billets à l’aide de la borne tactile avant de rejoindre son épouse dans la bouche de métro. Onze minutes plus tard, alors qu’ils s’apprêtaient à sortir à leur arrêt, Délices, un groupe de trois agents parvient à leur hauteur et contrôle leurs titres de transport. Problème: dans la précipitation, Marcel n’avait acheté que des billets «court parcours», valables trois stations. Ils en avaient traversé sept.

«Les TL ne font pas de différence entre des gens honnêtes, âgés, et les resquilleurs ou les voleurs», tonne leur fille Sylviane. «Mes parents ont mal vécu d’être arrêtés devant tout le monde. Ma mère a été choquée d’avoir été menacée de fiche. Je l’ai senti dans sa voix.» Menacer de fiche?

Pour les récidivistes

«Nous essayons d’éviter ce terme», explique Daniel Leuba, responsable de la gestion des relations commerciales aux TL. «Ce que nos agents doivent expliquer aux voyageurs, c’est que s’ils paient dans l’heure, l’encaissement se fera de manière anonyme. Dans le cas contraire, ils figureront dans notre registre et nous leur enverrons une facture à payer dans les 30 jours.» Dans le deuxième cas de figure, le contrevenant voit ses données inscrites dans un fichier central pendant une durée de 3 ans.

Cette nouvelle pratique, introduite en juin 2011 lors de l’adoption par les TL de nouvelles dispositions tarifaires imposées par l’Union des transports publics, permet d’augmenter le montant de l’amende en cas de «récidive». Vous avez dit système à deux vitesses? «Les gens ont le choix», se défend Daniel Leuba. «En 60 minutes, c’est assez facile de trouver la somme et d’aller payer. Ça n’a jamais posé de souci particulier.»

Et la sphère privée dans tout ça? «Ça ne me paraît pas conforme à la protection des données, et même douteux», estime l’avocat lausannois Jean-Michel Dolivo, qui se dit surpris et choqué par une pratique qu’il juge «très problématique». «Les TL ne peuvent pas conserver cette liste, ce n’est pas une autorité étatique. Les contrevenants se retrouvent sur une liste noire sans tenir compte des circonstances!» (Le Matin)

Créé: 06.12.2012, 15h41


Sondage

Knie a dû remplacer les éléphants par des chèvres. Irez-vous quand même au cirque?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.