Mardi 6 décembre 2016 | Dernière mise à jour 14:48

Californie Chaton vs pitbulls: 1-0

Un minou a échappé aux crocs acérés de quatre pitbulls en se cachant sous le capot du minivan de leur propriétaire pendant quarante kilomètres. Il s’en sort indemne.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On connaissait Superman. Voici Superchaton! Poursuivi par quatre pitbulls aux dents acérées, le chat s’est caché sous le capot du minivan parqué à Banning, en Californie. Mais l’obstacle n’a pas arrêté les chiens. Décidés à attraper la petite boule de poils aux allures de lynx, les molosses ont attaqué la carrosserie. Pneus mordus, pare-choc détruit, et pourtant, l’héroïque chaton s'est planqué tel un James Bond à poils et a réussi à échapper aux crocs de ses ennemis.

Mais son aventure ne s'arrête pas là. Le propriétaire du véhicule prend la route et parcourt plus de 40 kilomètres sans savoir que le chat se trouve sous le capot. Et c’est comme dans les plus grands blockbusters américains que l’histoire de Superchaton se termine: il s’en est sorti sans une égratignure, et attend d’être adopté. Schwarzie a du souci à se faire… (Le Matin)

(Créé: 23.08.2012, 17h36)

Sondage

Manuel Valls a-t-il une chance de devenir président?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.