ACCUEIL 1.10.2014 Mis à jour à 01h10

Déchets des Gitans: le champ a peut-être été contaminé

Collombey-Muraz (VS)

Les déjections humaines laissées sur un champ destiné au fourrage peuvent provoquer une maladie bovine.

Par Christine Schmidt. Mis à jour le 30.07.2012 25 Commentaires
L’agriculteur Simon Turin est dépité par le constat du vétérinaire.

L’agriculteur Simon Turin est dépité par le constat du vétérinaire.
Image: DR

Liens

Partager & Commenter

Mots-clés

Les déjections humaines laissées par les Gitans sur un champ destiné au fourrage du bétail à Collombey-Muraz (VS) peuvent provoquer une maladie bovine appelée la cycticerose. Sur les 1200 Gitans présents, «la probabilité que l’un d’entre eux soit porteur du ver solitaire est là», admet Jérôme Barras, le vétérinaire cantonal. Si le bétail est nourri avec ce fourrage, il risque d’être contaminé. Impuissant, Jérôme Barras ne peut toutefois agir. «Il est impossible de prélever toutes ces déjections. Et cette maladie ne se détecte qu’à l’abattage. Si une bête est contaminée, sa viande devra alors être congelée et perdra plus de la moitié de sa valeur marchande.» De quoi dépiter encore un peu plus l’exploitant du champ qui envisage de le mettre en jachère.

Un champ qui est en fait une enclave de la Municipalité de Monthey, à quelques kilomètres de là. «Notre commissaire de police a été averti, il a aussitôt prévenu la police cantonale qui s’est saisie de l’affaire», explique le président de Monthey, Fernand Mariétan. «Ce problème des gens du voyage est connu de longue date. Il relève du législatif.» Et Guy Rouiller, élu municipal de Monthey en charge de la Sécurité, d’annoncer qu’il planche sur un nouveau règlement de police intercommunal qui entrera en vigueur dès janvier 2013 «dans lequel des mesures seront prises pour que cette situation ne se reproduise plus dans la région». (Le Matin)

Créé: 30.07.2012, 22h42

25 Commentaires

georges fidanza

31.07.2012, 03:38 Heures
Signaler un abus 63 Recommandation 0

@ Ute : Quand vous dites qu'ils respectent les familles, ce ne sont malheureusement que les leurs et non pas celles qui doivent subir les dégradations à chaque fois constatées. Le peuple suisse est prêt à les accueillir mais là, ça devient plus possible : excréments partout à chaque fois constatés malgré des WC à dispo, menaces, propriétés envahies, etc. Ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes Répondre


Brutus Detritus

30.07.2012, 22:50 Heures
Signaler un abus 57 Recommandation 0

tant que vous y êtes, il faudrait faire encore trois ou quatre articles reprenant ces mêmes informations, car au bout de dix fois qu'on lit la même chose dans votre canard sur ce sujet, on n'est encore pas sûr d'avoir tout compris. Répondre