ACCUEIL 16.9.2014 Mis à jour à 21h10

Des vers dans son saumon

Consommation

En mangeant du poisson cru qu’elle avait acheté à la Coop, une Saviésanne découvre des nématodes qui s’agitent au fond de son assiette.

Par Saskia Galitch. Mis à jour le 20.11.2012 29 Commentaires
L’un des petits vers retrouvés par Sylvie Palli dans son assiette.

L’un des petits vers retrouvés par Sylvie Palli dans son assiette.

Contre les larves, la congélation

PRÉCAUTIONS Pour éviter d’avoir à subir la présence de vers dans son poisson, le spécialiste Jean Dupouy-Camet, chercheur au Laboratoire de parasitologie mycologie de l’Hôpital Cochin, à Paris, préconise des mesures simples. Il faut ainsi…

Avoir de bonnes pratiques d’hygiène, notamment sur les températures et durée de conservation. Les mesures habituelles (lavage des aliments, des mains, etc.) sont sans effet sur les larves.

Congeler à -20 degrés pendant au moins 24 heures le poisson que l’on veut manger cru. A relever que les étiquettes portant la mention «frais» indiquent que le poisson n’a pas encore été congelé, et peut donc l’être sans souci.

Cuire le poisson à 55 °C, ce qui tue les larves en 5 minutes.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Manger du poisson cru peut réserver des surprises. Samedi 10 novembre dernier, la Saviésanne Sylvie Palli l’a appris à ses dépens, quand elle a découvert des vers dans le saumon frais qu’elle avait acheté à la Coop Bassin, à Conthey (VS). «C’était juste une horreur!» relate la jeune femme, avant d’ajouter: «Quand j’ai coupé mon poisson pour en faire du carpaccio, je n’ai rien repéré. Ce n’est qu’en fin de repas que j’ai vu quelque chose bouger au fond de mon assiette.» Dégoûtée et inquiète, elle attend donc lundi pour retourner au magasin manifester son mécontentement.

Un mécontentement qui, dix jours plus tard, n’est pas apaisé. Car même si la marchandise lui a été remboursée, que le lot de poisson potentiellement infesté a été retiré des étals et qu’elle a eu différents contacts avec la Coop, elle ne comprend pas que le supermarché n’ait «pas fait de rappel de produit».

Pour Sabine Vulic, porte-parole de Coop, cette procédure ne s’imposait pas: «La loi nous impose de rappeler un produit quand son utilisation normale est dangereuse pour le consommateur, relève-t-elle. Or le poisson en général n’est pas vendu pour être mangé cru. Si des vers avaient été trouvés dans du saumon proposé pour faire du tartare, cela aurait été différent.»

Cette mésaventure n’est-elle pas révélatrice d’un problème dans le système de contrôle? N’est-on pas confronté à un problème d’hygiène ou de chaîne du froid? «Absolument pas!» Et la porte-parole de Coop d’expliquer que les procédures de contrôle sont très strictes tant au niveau des fournisseurs que dans les magasins. «L’Office vétérinaire effectue aussi des contrôles par sondage à la douane», ajoute Sabine Vulic. «C’est rarissime, mais, malgré toutes ces précautions, il peut arriver qu’un parasite ne soit pas décelé. C’est regrettable et nous nous en excusons.»

Comment est-ce possible? «Ces vers infestent les poissons vivants de manière naturelle», note l’adjoint du chimiste cantonal fribourgeois, Marcel Cosandey. En d’autres termes, «il est très difficile de les détecter. Surtout quand la chaîne du froid est respectée, d’ailleurs», relève le chimiste. Qui précise que «c’est quand la chair revient à température ambiante qu’on peut voir les vers sortir»!

Et côté santé, Sylvie Palli court-elle des risques, comme elle le redoute? Ces parasites, probablement des nématodes, ne se transmettent pas automatiquement à l’homme. Ils peuvent être gênants mais ne représentent généralement pas un danger majeur et se traitent assez simplement. (Le Matin)

Créé: 20.11.2012, 10h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

29 Commentaires

Hans Frutiger

20.11.2012, 10:54 Heures
Signaler un abus 68 Recommandation 7

aux états unis elle aurait gagné 10mio de dommages et intéret !! Répondre


Olivier Bruegger

20.11.2012, 10:28 Heures
Signaler un abus 82 Recommandation 32

Ben de quoi elle se plaint? Pour le même prix elle a eu poisson et viande! Répondre