Samedi 1 octobre 2016 | Dernière mise à jour 17:15

Violences Deux militaires en repos agressés à Paris

Les deux hommes en civil ont été attaqués en marge de la manifestation à Paris pour la levée de l'état d'urgence.

Plusieurs milliers de personnes défilaient dans la capitale samedi contre l'état d'urgence et contre la déchéance de nationalité. (Image - 30 janvier 2016)

Plusieurs milliers de personnes défilaient dans la capitale samedi contre l'état d'urgence et contre la déchéance de nationalité. (Image - 30 janvier 2016) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Deux militaires en civil et hors service ont été agressés samedi après-midi par une vingtaine de personnes en marge de la manifestation à Paris pour la levée de l'état d'urgence, a-t-on appris de source policière.

L'enquête devra notamment s'attacher à déterminer s'ils ont été visés en raison de leur qualité de militaire ou s'ils ont pu être pris pour des militants d'extrême-droite, selon une source proche de l'enquête.

Les agresseurs étaient vêtus de noir, masqués et cagoulés, selon la préfecture de police. L'un des deux militaires a été blessé à l'arcade sourcilière et soigné sur place par les pompiers.

Le FN condamne

Le téléphone de l'un des deux militaires, mobilisés à Paris dans le cadre du plan Vigipirate, a également été dérobé. Les agresseurs ont réussi à prendre la fuite.

Dans un communiqué, Wallerand de Saint Just (Front national) a dénoncé cette agression, y voyant un acte de «terrorisme de l'extrême gauche la plus débile et la plus violente».

«Les agresseurs étaient vêtus de noir, masqués et cagoulés... Ainsi donc, en plein "état d'urgence", les autorités et spécialement le préfet de police laissent de nombreux manifestants déambuler dans Paris, vêtus de noir et cagoulés comme des terroristes. Ces autorités viennent ainsi de démontrer leur incapacité à maintenir un ordre public minimum», a-t-il accusé en se demandant «comment on peut laisser ces véritables canailles rôder librement».

(afp/nxp)

(Créé: 31.01.2016, 01h25)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.