Mardi 25 avril 2017 | Dernière mise à jour 03:38

Lausanne (VD) Diana et Adrien: des adieux entre larmes et joie

Plus de 500 personnes ont rendu hommage aux deux jeunes fauchés sur un passage piéton à Vidy.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Injuste, révoltant, horrible! Aucun mot ne permet de nommer ce qui n’est pas nommable! On n’avait pas rendez-vous. On ne devait pas se retrouver ici…» Comment exprimer autrement la douleur qui était en chacun, hier, dans la grande chapelle du Centre funéraire de Montoie, à Lausanne, où plus de 500 personnes – la famille, des amis, des proches – étaient venues dire un dernier adieu à Diana (22 ans) et à son grand amour, Adrien (25 ans), les deux jeunes gens dont la vie a été arrachée par un chauffard, le samedi 8 avril, à Vidy, sur un passage piéton.

Plus d’une heure avant le début de la cérémonie, la cour est déjà noire de monde. Mais le silence est lourd, alors qu’à l’intérieur de la chapelle, où sont posés les cercueils, recouverts de fleurs et surplombés par de grands portraits de Diana et d’Adrien, une musique angolaise commence à retentir. Tranchant avec les yeux rougis ou cachés derrière des lunettes noires des personnes présentes. Pas de curé, ni de pasteur. Mais deux amis de Ciro, le papa d’Adrien, pour diriger la cérémonie. Un recueillement que les familles ont voulu aussi «festif» et «joyeux» que possible. À l’image des deux victimes, deux être qui «débordaient de rire et de générosité». Et qui s’aimaient par-dessus tout. «Ils étaient tout l’un pour l’autre, ils avaient d’innombrables projets, dont celui de se marier. Ils sont partis ensemble. Au moins, l’un ne pleurera pas l’autre.»

«C’est trop dur!»

Diana suivait des cours en management et commerce, et Adrien s’apprêtait à finir son apprentissage de coach de fitness. Ils étaient aussi tous deux artistes. Elle avait notamment participé à «The Voice», version alémanique et a été finaliste nationale pour l’Eurovision pour la Suisse, en 2015. Et lui s’était fait une place dans le milieu du rap sous le nom d’Addo.

Autant de facettes que leurs amis ont racontées, tout au long de la cérémonie, avec tendresse, humour et musique… Déclenchant quelques rires, dans l’assemblée, au milieu d’inévitables larmes et de sanglots. «Je n’en peux plus, c’est trop dur! Il faut que je sorte», souffle alors une jeune femme, debout, dans la foule, à l’arrière des gradins, alors qu’un groupe de musiciens entame un morceau qu’Adrien avait composé en souvenir de son jeune frère, lui aussi décédé. Les amies de Diana chanteront aussi pour elle.

«Cette tragédie rappelle comme la vie est fragile. Une fraction de seconde et tout est détruit… Mais après la nuit, le jour revient. Après les pleurs, le rire», assure Raphaël, un des officiants, en confiant: «Je ne pensais pas que nous ririons autant, quand nous avons préparé cette cérémonie avec la famille. Ces deux jeunes étaient amoureux de la vie, ils profitaient de tous les moments. Ils étaient rayonnants, drôles et généreux», dit-il, et en s’adressant à la famille: «Nous vous présentons nos condoléances. Nous vous souhaitons de les laisser partir. Ils resteront dans votre cœur, mais leur désir pour vous est identique à celui qu’ils avaient pour eux. Profitez de la vie, allez de l’avant!»

Après une heure de cérémonie, la maman de Diana, ainsi que la sœur d’Adrien, Katia, qui était présente le jour du drame et qui a échappé de peu à la mort, ainsi que le papa d’Adrien prennent avec courage la parole pour remercier. «On ne s’attendait pas à ce que nos jeunes attirent tant de monde. C’est très émouvant.» Un montage vidéo, en musique, encore et toujours, finit de raconter leur courte mais intense vie en quelques images, suivi d’un tonnerre d’applaudissements. Avant que chacun ne reparte au son du «Show Must Go On» de Queen. Évidemment!

Le montage vidéo diffusé lors de la cérémonie, sur une musique d'Adrien (Le Matin)

Créé: 21.04.2017, 06h54


Sondage

Les partis traditionnels sont-ils en péril?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.