Mardi 30 mai 2017 | Dernière mise à jour 13:07

Insolite Il épouse sa petite-fille sans le savoir

Un habitant de Floride âgé de 68 ans pensait avoir trouvé le parfait amour avec une femme de 24 ans. Pas de chance.

«Sur le site de rencontre, son visage m'était familier. Mais de là à imaginer que c'était ma petite-fille!», explique le nouvel époux.

«Sur le site de rencontre, son visage m'était familier. Mais de là à imaginer que c'était ma petite-fille!», explique le nouvel époux. Image: Fotolia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C'était une belle histoire d'amour. Lui , 68 ans, gagnant d'une loterie qui l'avait fait millionnaire; elle, 24 ans, strip-teaseuse et jeune mère célibataire. Ce couple improbable avait eu le coup de foudre par l'entremise d'un site de rencontre. Dès le premier clic. Instantané. Imprévisible. Trois mois après leur premier rendez-vous, ils convolent. Le parfait bonheur. Jusqu'à ce qu'ils feuillettent l'album de famille de l'heureux marié. Et là le drame. Son nouveau mari n'est autre que son vieux grand-père!

Dans les photos, parmi les enfants de son conjoint, la fraîche épouse a formellement reconnu son papa qui l'avait rejetée quand, ado, elle était tombée enceinte. Un fils que le nouveau marié avait totalement perdu de vue, suite à un divorce houleux! Ils étaient vraiment faits pour être ensemble.

«La terre s'est dérobée sous mes pieds, Cela a été un terrible choc», confie cet habitant de Miami au Florida Sun Post. Et sa douce moitié de surenchérir: «Quand j'ai reconnu mon père dans l'album, je n'y ai d'abord pas cru. Puis j'ai été submergée par le désespoir.» Un univers de bonheur et de pur amour s'effondrait. Un rebondissement que les scénaristes de «Top Model» eux-même envient.

Pour en remettre une couche, le sexagénaire rajoute: «Quand j'avais vu sa photo sur le site, j'ai immédiatement été attiré par son visage. Elle me faisait penser à quelqu'un. Un sentiment de «déjà-vu» (en français dans le texte) qui m'attirait. Cela m'a beaucoup plu».

Le monsieur a mis du temps et deux mariages avant de trouver la perle rare, selon ses dires. C'est certainement pour cela que le couple incestueux s'est finalement remis de son choc et a décidé de continuer à filer le parfait amour. ««Si nous n'avions pas feuilleté ce satané album, nous aurions vécu heureux ensemble sans souci, explique le presque septuagénaire. Notre lien de sang ne peut rien y changer. Nous ne divorcerons donc pas.» C'est la logique même... (Le Matin)

Créé: 03.10.2016, 14h30


Sondage

Les grands prédateurs comme l'ours gagnent du terrain en Suisse. Craignez-vous d'en croiser un?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.