Dimanche 30 avril 2017 | Dernière mise à jour 20:05

Paris (F) Il laisse sa Porsche dans la rue: les démineurs la font exploser!

Un jeune homme, un peu éméché après une nuit de fête, a choisi d'abandonner son véhicule sur une place réservée aux taxis. Bien mal lui en a pris.

La Porsche Carrera S du malheureux fêtard parisien.

La Porsche Carrera S du malheureux fêtard parisien. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans la nuit de jeudi à vendredi derniers, un jeune homme de 25 ans a voulu aller faire la fête, boulevard Saint-Germain, à Paris.

Après avoir vainement tenté de trouver une place de parc, l'inconscient a laissé sa superbe Porsche Carrera S neuve (valeur environ 150 000 euros) sur un emplacement réservé aux taxis.

Une voiture qu'il a laissée à sa place en sortant de boîte. Car, trop éméché, le jeune homme a préféré prendre un taxi pour rentrer chez lui, non sans laisser les warnings de son véhicule allumés.

Seulement voilà: en cette période d'état d'urgence, il ne fait pas bon abandonner une voiture, feux allumés, qui plus est sur un emplacement interdit.

En effet, au matin, les policiers repèrent la Porsche et la considèrent rapidement comme suspecte. Vers midi, les démineurs arrivent... et en font exploser le coffre.

Interrogé par Le Parisien, l'infortuné conducteur s'explique: «Je n’aurais pas dû garer la voiture à cet emplacement. Mais enfin, avant de procéder aux opérations de déminage, les policiers ont mené l’enquête, et m’ont même téléphoné après avoir contacté la société de leasing auprès de laquelle je l’avais louée!»

Il poursuit: «Je leur ai expliqué la situation, je me suis excusé, et je leur ai dit que je me rendais immédiatement sur place pour récupérer la voiture. Manifestement, ils n’en ont pas tenu compte puisque à mon arrivée, le coffre était déjà explosé!»

La préfecture de police n’a pas souhaité commenter l’affaire. Le jeune homme, lui, ne lâche rien, furieux: «J’ai pris un avocat pour faire valoir mes droits. Par ailleurs, j’attends toujours qu’on m’explique en quoi mon véhicule était suspect!»

(Le Matin)

Créé: 23.11.2016, 07h43


Sondage

La communication des CFF en matière de perturbations est-elle suffisamment claire?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.