Mercredi 18 janvier 2017 | Dernière mise à jour 20:49

États-Unis Il parlait à sa fille au téléphone quand elle a été tuée

«J'ai mal à la tête», a dit la jeune femme à son père, sans comprendre qu'elle venait d'être atteinte par une balle perdue.

Aaren O'Connor était partie à Chicago pour rejoindre son petit ami.

Aaren O'Connor était partie à Chicago pour rejoindre son petit ami.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aaren est morte assise dans sa voiture devant son immeuble à Chicago après avoir reçu une balle. L'incident a eu lieu vendredi, rapportent plusieurs médias américains. Le père de cette femme de 25 ans, David O'Connor, a expliqué sur CBS Chicago: «Elle répétait 'J'ai mal à la tête, j'ai mal à la tête' et elle était incohérente.» Il a fini par raccrocher sans comprendre ce qui se passait... «Je n'ai pas réalisé que c'était la dernière fois que je parlais à ma fille.»

La jeune femme avait déménagé de Californie pour se rapprocher de son ami et son père s'inquiétait qu'elle aille vivre dans la grande ville de l'Illinois.

Le père a découvert ce qui s'était passé en appelant l'ami de sa fille. Celle-ci a été découverte inconsciente dans son véhicule. Emmenée aux urgences, elle est décédée dimanche. La police enquête sur les circonstances de cette mort mystérieuse mais pour l'instant personne n'a été arrêté.

Les amis d'Aaren ont lancé une récolte de fonds sur le site GoFundMe pour financer des bourses scolaires pour les jeunes qui vivent dans des quartiers risqués à Chicago. «Ça donne un sens à sa disparition, c'est une bonne chose», explique M. O'Connor sur CBS. (Le Matin)

(Créé: 10.02.2016, 10h03)

Sondage

La Suisse en fait-elle trop pour la visite du président chinois?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.