Mardi 28 mars 2017 | Dernière mise à jour 20:50

France Il tire sur un collègue en pleine opération séduction des chasseurs

Un chasseur a tiré sur un homologue le jour d'une opération nationale visant à faire tomber les clichés sur la chasse.

C'est après une dispute que l'un des chasseurs a ouvert le feu sur son collègue

C'est après une dispute que l'un des chasseurs a ouvert le feu sur son collègue Image: gsshot/Fotolia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Fédération de chasse de la Somme l'avait mauvaise dimanche dernier. Alors que la campagne de promotion nationale «Un dimanche à la chasse» battait son plein, un chasseur de 52 ans a tiré sur l'un de ses homologues à Gamaches (F). Selon Courrier picard, les deux collègues se seraient disputés à propos de l'occupation d'un terrain. Pris de colère, l'un des deux aurait ouvert le feu en direction du second «pour lui faire peur».

Après avoir ricoché, le plomb se serait logé dans la cuisse du quadragénaire provoquant «un hématome avec un léger saignement». Si les jours de la victime n'ont jamais été en danger, l'incident tombe plutôt mal vu qu'il intervient en pleine opération séduction destinée à changer l’image de la chasse et des chasseurs. «Il ne faut pas faire d’amalgames. Ça aurait pu aussi bien arriver un autre jour. Il y a des bagarres à la sortie des bals aussi», explique François Crépin, directeur de la Fédération. La chasse est « un sport très sûr, avec bien moins d’accidents qu’au ski par exemple ».

Le tireur, qui a été placé en garde à vue, n'avait pas de trace d'alcool ou de drogue dans son sang. Il était jusqu'à présent exempt de tout problème judiciaire.

A l'heure du bilan, la Fédération l'assure: «Un dimanche à la chasse» a eu un impact positif sur les non pratiquants. «L’opération a fait son effet. L’incident de Gamaches ne doit pas devenir l’arbre qui cache la forêt» s'est exprimé François Crépin.

Pas sûr que ça suffise à redorer le blason des chasseurs pour autant. (Le Matin)

Créé: 19.10.2016, 14h06


Sondage

Vols en baisse mais violence en hausse: vous sentez-vous en sécurité en Suisse?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne