Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 15:10

Canada Ils attrapent un enfant tombé du télésiège

Un garçon de 11 ans a échappé à une blessure qui aurait pu être grave lorsque des skieurs l'ont rattrapé sous un télésiège de la station de Whistler.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tristan Stead, habitant de Seattle, allait s'assoir sur le télésiège du Peak Express lundi dernier avec sa famille lorsqu'il a lâché son bâton. «Le télésiège était assez loin lorsque je me suis baissé mais il est allé vite et m'a bousculé. Mon oncle Rufus m'a attrapé et le télésiège s'est soulevé dans les airs», raconte le garçon sur CTV Vancouver.

Alors que l'oncle et la tante criaient pour que les opérateurs arrêtent l'engin, le petit a réussi à se débarrasser de ses skis. Heureusement car il est ensuite resté suspendu durant plus de 6 minute à plusieurs mètres du sol.

«C'était effrayant parce qu'il glissait à travers ses vêtements», raconte Christopher Sakai, qui a filmé la scène. Selon la chaîne CTV, les responsables du télésiège, après avoir arrêté les machines, ont saisi une bâche et appelé une demi-douzaine de skieurs pour les aider à la tendre sous le garçon.

Après avoir compté jusqu'à trois, le petit a été lâché et a atterri sans aucun mal au milieu de la bâche! Au soulagement général des autres skieurs. (Le Matin)

(Créé: 22.02.2016, 10h36)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.