Vendredi 26 août 2016 | Dernière mise à jour 08:40

Genève Jeune russe pincé avec 81 bijoux volés

Les gardes-frontière ont interpellé mercredi vers 16h50 une «mule» qui tentait de quitter la Suisse en suivant un itinéraire astucieux.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lui, c’est certain, il ne travaillait pas tout seul. Un jeune Russe d’une vingtaine d’année, déjà recherché par la police argovienne, a été pincé par les gardes-frontière, mercredi passé dans la région de Presinge (GE). Dans un sac en plastique, le voyou emportait plus de 80 bijoux (bagues, boucles d’oreille, bracelets…) de provenance plus que douteuse.

Dans leur communiqué, les gardes-frontières précisent que le jeune homme avait recours à une intéressante astuce pour quitter le territoire suisse. Sans attache dans la région, le voleur connaissant en effet un itinéraire relativement compliqué pour éviter les points de contrôles douaniers. Si bien qu’il est sorti d’un bus d’une ligne de campagne, à un arrêt proche de la frontière, pour faire les derniers mètres à pied en direction de la France. «Ces gens sont très bien informés, chacun a son rôle», souligne l’adjudant Michel Bachar, garde-frontière.

Quant à Patrick Pühl, porte-parole de la police genevoise, il explique que l’activité de voleurs russes – bien que moins médiatisée que celle des Géorgiens – est connue des services de police. « Ce sont des équipes qui tournent en Suisse. Ils logent soit en Suisse, soit en France. Des transporteurs font les déplacements vers les pays voisins, France ou Italie.»

L’homme est actuellement aux main de la police genevoise. (Le Matin)

(Créé: 16.01.2012, 11h00)

Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.