Mardi 27 juin 2017 | Dernière mise à jour 01:42

Etats-Unis Le FBI renonce à résoudre l'étrange affaire DB Cooper

Le FBI a tenté en vain, pendant 45 ans, de retrouver un pirate de l'air ayant sauté en parachute d'un avion commercial avec son butin.

Le FBI a annoncé qu'après l'une des enquêtes les plus longues et plus approfondies de son histoire, il ne comptait plus travailler de manière active sur l'affaire de celui qui s'était fait appeler Dan Cooper. (Mardi 12 juillet 2016 - Image d'illustration)

Le FBI a annoncé qu'après l'une des enquêtes les plus longues et plus approfondies de son histoire, il ne comptait plus travailler de manière active sur l'affaire de celui qui s'était fait appeler Dan Cooper. (Mardi 12 juillet 2016 - Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police fédérale américaine FBI jette l'éponge concernant l'une des affaires les plus mystérieuses des Etats-Unis, vieille de 45 ans: l'énigme de la disparition d'un pirate de l'air ayant sauté en parachute d'un avion commercial avec son butin.

Aucune trace de l'homme d'âge moyen et bien vêtu n'a jamais été retrouvée.

Le FBI a annoncé mardi 12 juillet qu'après l'une des enquêtes les plus longues et plus approfondies de son histoire, il ne comptait plus travailler de manière active sur l'affaire de celui qui s'était fait appeler Dan Cooper. Au fil du temps, il était devenu plus connu comme «DB Cooper».

«D'autres priorités d'enquête»

La police américaine a expliqué avoir exploré toutes les pistes crédibles et estimé qu'il était temps de renoncer à résoudre ce mystère: les ressources consacrées jusqu'à présent à ce cas seront réorientées vers «d'autres priorités d'enquête».

Le pirate de l'air, vêtu d'un costume-cravate, avait agi le 24 novembre 1971 à bord d'un Boeing 727 de la compagnie Northwest Orient qui reliait Portland, dans l'Oregon (nord-ouest) à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest).

Après l'atterrissage de l'appareil à Seattle, il s'était fait remettre plusieurs parachutes ainsi qu'une rançon de 200'000 dollars. Il avait alors libéré les 36 passagers.

Aucun signe de lui

L'avion avait ensuite redécollé avec les membres d'équipage comme otages, prenant cette fois la direction du Mexique. Mais l'homme avait sauté dans la nuit froide par l'arrière de l'appareil, équipé d'un parachute et agrippant son butin.

L'affaire a généré un très grand nombre de tuyaux du public, sans succès. Aucun signe de lui n'a jamais été trouvé.

Des liasses de billets abimés de 20 dollars provenant du pactole ont néanmoins été découverts en 1980 par un jeune garçon sur un banc de sable de la rivière Columbia, dans le nord-ouest des Etats-Unis.

Selon le New York Daily News, des éléments seront conservés au siège du FBI à Washington, comme ces liasses de billets, la cravate noire de l'homme ou encore un parachute.

(afp/Le Matin)

Créé: 13.07.2016, 12h36


Sondage

Voulez-vous que la saga "Harry Potter" ait de nouveaux épisodes?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.