Lundi 26 juin 2017 | Dernière mise à jour 03:26

Manchester (UK) Le client qu’il ne fallait pas énerver

Jason Codner, client de T-Mobile, n’y est pas allé de main morte pour exprimer sa colère face à la compagnie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Voilà une scène qui pourrait sortir d’un remake de « Chute libre » de Joël Schumacher. Alors qu’un remboursement, ou une modification de son forfait venait de lui être refusé, un client de chez T-Mobile s’est mis à dévaster calmement, mais méthodiquement le magasin dans lequel il se trouvait. Pour faire bonne mesure, il a ensuite passé l’extincteur, avant de se rendre, toujours très calme, à la police. Une fois menotté, il a même fait un joli sourire aux agents pour montrer qu’il se maitrisait parfaitement. Une foule de curieux a assisté à la scène. La vidéo a été postée lundi pour la première fois.

Une page Facebook a été créée à la gloire de l’homme en colère de Manchester. C’est sûr qu’il n’est sans doute pas le premier à qui l’idée de démonter un magasin de téléphonie mobile passe par la tête. (Le Matin)

Créé: 03.07.2012, 15h53


Sondage

Devoir adopter des chatons par paire comme le veulent les refuges, est-ce raisonnable?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.