ACCUEIL 28.7.2016 Mis à jour à 01h45

Le fourgon parti de Romont était-il aux normes?

Drame en France

Douze passagers, résidant dans les cantons de Vaud et Fribourg, sont décédés après une collision avec un camion sur une route très dangereuse de l'Allier.

Par NXP et les agences. Mis à jour le 25.03.2016 28 Commentaires

1/14 Le jeune conducteur et son oncle, propriétaire du minibus, impliqués dans la collision frontale survenue le 24 mars dans l'Allier (F) et qui avait coûté la vie à douze personnes ont été libérés sous caution. Le second se trouve désormais au Portugal. (Vendredi 22 juillet 2016)
Image: AFP

   

(Le Matin)

  • 21 heures  

    Fin de notre couverture en direct de ce dramatique accident en France d'un minibus parti de Suisse.

  • 20 heures  

    L'enquête devra vérifier que le fourgon, présenté dans un premier temps comme un minibus, était bien aux normes. Car ce véhicule de type Mercedes Sprinter ressemble davantage à un utilitaire léger qu'à un véhicule de transport de passagers. Sa porte coulissante est vitrée mais le reste de la carrosserie est tôlée, selon des photos de l'épave.

    «C'est certainement un véhicule aménagé», souligne une source judiciaire. Le véhicule avait ainsi des sièges à l'arrière dans sa partie aveugle. «Nous devons faire une expertise technique assez poussée du véhicule pour vérifier que les aménagements qui ont été fait correspondaient au nombre exact de passagers», a noté le colonel Fabrice Taupin, du groupement de gendarmerie de l'Allier.

    A priori, ce type de véhicule ne peut transporter que 6 passagers, c'est donc «clairement un des axes de l'enquête».

  • 19h45  

    Les dépouilles des victimes ont été transférées à l'hôpital de Moulins, où les premiers proches sont arrivés dès le début de l'après-midi, venant de la région parisienne. D'autres étaient attendus jusque tard dans la nuit, «car les délais de route entre le Portugal et la région de Moulins sont d'environ quinze heures», selon la préfecture.

  • 19h30  

    Rappel: le conducteur du fourgon, âgé de 19 ans, a survécu. Très choqué, le jeune Portugais a été hospitalisé et subi une légère opération. Les deux conducteurs italiens du poids lourd ont aussi été hospitalisés mais leurs jours ne sont pas en danger.

    Une quatrième personne est blessée: il pourrait s'agir du propriétaire du fourgon, qui roulait dans un autre véhicule. C'est «un membre de la famille du chauffeur», a indiqué Pierre Thepot, directeur de l'hôpital Moulins-Yzeure.

    Aucun de ces témoins n'avait pu être entendu en fin d'après-midi. Les tests d'alcoolémie se sont révélés négatifs.

  • 19h10  

    Un journaliste de la Liberté précise le lieu de résidence des victimes vaudoises et fribourgeoises.


  • 18h30  

    La police cantonale fribourgeoise organisait un point presse ce vendredi à 17 heures à Granges-Paccot. Neuf victimes de nationalité portugaise, et non pas huit (comme écris plus bas dans ce direct), étaient domiciliées dans le canton de Fribourg et trois dans le canton de Vaud.

    «Cinq hommes (âgés de 35, 38, 48, 52 et 55 ans), trois membres d’une même famille (un homme de 38 ans, une femme de 27 ans et une fillette de 7 ans) et une adolescente de 17 ans figurent parmi les victimes résidant en ville de Fribourg», précise le communiqué tombé à 18h20.

  • 18h25  

    Le minibus a entamé sa route depuis Romont (FR) jeudi à 20 heures, a encore informé la police. Le propriétaire du véhicule y habitait. L'accident s'est produit peu avant minuit à Montbeugny, dans le centre de la France. Le groupe souhaitait se rendre à Trancoso au Portugal pour le week-end pascal.

  • 18h20  

    Les proches des huit victimes sur neuf de Fribourg ont pu être informés. En fin de journée, la police n'avait pas encore réussi à atteindre les proches de la neuvième victime.

  • 16h25  

    L'ambassade du Portugal à Berne n'a pas pu indiquer les adresses exactes des ressortissants portugais décédés, a-t-elle indiqué dans une note.

    «L'âge des victimes se situe entre 7 et 60 ans», a-t-elle ajouté. L'ambassade ne dispose pas non plus d'informations concernant d'éventuels doubles nationaux parmi les victimes.

  • 16h18  

    Résidents fribourgeois et vaudois

    Les Etats de Vaud et de Fribourg ont précisé que huit résidents fribourgeois et trois résidents vaudois se trouvent parmi les victimes. Une douzième personne n'a pas encore été identifiée.

  • 16h16  

    Réaction des gouvernements vaudois et fribourgeois




    Les gouvernements des deux cantons ont fait part de leurs condoléances aux familles des victimes via un communiqué.



    Les Conseils d'État ont exprimé «leur solidarité avec les proches et les familles vivant au Portugal, et qui attendaient les victimes pour des moments qui auraient dû être de fête».

  • 15h08  

    Une cellule d'urgence a été mise en place sur les lieux. Elle est composée de médecins, de psychologues et d'infirmiers.


  • 14H05  

    L'enquête, confiée à la gendarmerie française, devra vérifier que le fourgon, présenté dans un premier temps comme un minibus, était aux normes.

    Car ce véhicule de type Mercedes Sprinter ressemble plus à un utilitaire léger qu'à un véhicule de transport de passagers. «C'est certainement un véhicule aménagé», selon une source judiciaire. D'après la gendarmerie, le véhicule avait des sièges à l'arrière.

  • 14:00  

    Selon la préfecture du département de l'Allier, en charge de l'enquête, les 12 victimes sont toutes de nationalité portugaise.

    Le bus serait parti de Romont (FR).

    Selon cette source, les passagers du véhicule en partance pour le week-end pascal au Portugal occupaient un fourgon faisant office de minibus.

  • 12H52  

    L'ats confirme que les victimes de l'accident résidaient dans la région de Fribourg.

    Les douze passagers du véhicule étaient a priori tous de nationalité portugaise, a précisé cette source.

  • 12H50  

    Le chef du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), Didier Burkhalter, a exprimé dans une note à l'ats «sa vive émotion et toute sa sympathie» aux familles des victimes de l'accident.

    Berne n'a toutefois pas encore pu préciser si des victimes suisses étaient également à déplorer.

  • 12H48  

    Le chauffeur du semi-remorque et son passager, de nationalité italienne, sont également hospitalisés en état de choc, l'un d'entre eux souffrant aussi d'une fracture au poignet.

    Une quatrième personne hospitalisée «a potentiellement un lien avec les passagers de ce fourgon» et «visiblement circulait dans un autre véhicule» indique le procureur. Mais il n'a pas voulu préciser s'il s'agissait bien du propriétaire du fourgon.

  • 12H45  

    Le véhicule où avaient pris place les victimes était un fourgon de type Mercedes Sprinter, a confirmé M. Gagnoud. «Les investigations techniques (...) permettront de dire si ce fourgon était aménagé spécialement pour voiturer treize personnes ou si ce n'était pas le cas. Pour le moment nous n'en savons rien», a-t-il dit.

  • 12H42  

    Parmi les morts figurent une enfant de sept ans et une adolescente. La plus âgée des victimes avait une soixantaine d'années.

  • 12H40  

    L'AFP affirme que les douze passagers et leur chauffeur étaient partis de la commune de Romont, dans le canton de Fribourg. Ils se rendaient au Portugal afin d'y fêter les fêtes de Pâques en famille.

  • 12H24  

    Le procureur s'interroge: le fourgon était-il aménagé pour accueillir autant de passagers?





  • 12H22  

    Le procureur de Moulins, Pierre Gagnoud a tenu une conférence de presse. Il indique que le conducteur du fourgon qui est blessé est âgé de 19 ans.




    Souffrant d'une fracture du poignet et très choqué, le jeune homme, de nationalité portugaise comme les victimes, «est actuellement hospitalisé dans l'attente d'être entendu par les services d'enquête».

    Les premiers dépistages d'alcoolémie sur les différents conducteurs se sont révélés négatifs.

  • 12H20  

    Selon BFMTV, deux mineurs figurent parmi les victimes.

  • 11H35  

    Manuel Valls adresse ses sincères condoléances aux familles des victimes:


  • 11H30  

    Le sénateur et président du conseil départemental de l'Allier Gérard Dériot s'est dit vendredi «révolté» par les atermoiements de l'État dans la mise à niveau de la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA), après la collision de Montbeugny. «C'est un accident de plus, une fois de trop», a relevé M. Dériot dans ce village, quelques heures après le drame qui a fait 12 morts à la suite d'une collision frontale sur cette route nationale.

    La RCEA, qui permet de traverser la France d'est en ouest, est considérée comme particulièrement dangereuse dans ses parties n'ayant pas été portées à deux fois deux voies.


  • 11H00  

    Une enquête sur les circonstances de l'accident a été ouverte. Une chapelle ardente a été dressée dans la salle des fêtes d'une commune proche de l'accident.





  • 10H30  

    La route de la mort




    La route sur laquelle s'est produit l'accident est réputée dangereuse. «Elle est assez monotone, la vitesse est limitée à 90 km/h. Il y a ceux qui s'impatientent et ceux qui s'endorment», a relevé la source judiciaire. Les accidents sont fréquents, que ce soit des conducteurs de poids lourd qui frôlent les voitures ou des chocs qui impliquent beaucoup de véhicules.

  • 10H05  

    Selon le quotidien régional La Montagne, un enfant accompagné de ses parents figurent parmi les douze passagers qui ont été tués sur le coup.




    A Berne, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a indiqué qu'il examinait si des Suisses ou des doubles nationaux figurent parmi les victimes.



    La porte-parole de la préfecture de l'Allier, Géraldine Charlat-Spony, a confirmé à l'ats l'information de la radio romande selon laquelle le minibus est parti de Lausanne jeudi vers 20h. Elle n'a pas pu donner d'autres détails.



    On ne connait pas le canton de résidence des passagers. France Info évoque Fribourg.

  • 10H00  

    Le choc a dû être extrêmement violent.



    Le véhicule «a dévié de sa route pour une raison encore indéterminée et percuté en choc frontal un poids lourd venant en sens inverse», précisent les autorités. Son conducteur, ainsi que les deux conducteurs italiens du poids lourd, sont blessés mais leurs jours ne sont pas en danger, selon la même source. Le conducteur du minibus a été soumis à un alcootest qui s'est révélé négatif.

  • Rappel des faits  

    Un minibus venant de Suisse a percuté dans la nuit de jeudi à vendredi un poids lourd dans le centre de la France, tuant ses 12 passagers, a priori tous portugais, en route vers leur pays pour le week-end pascal, ont annoncé les autorités locales. Les passagers étaient partis à 20 heures de Lausanne.

    L'accident s'est produit peu avant minuit à un endroit dangereux sur la route nationale 79 entre Moulins et Montbeugny, un tronçon de la route Centre-Europe Atlantique qui traverse la France d'est en ouest. «Les douze passagers du minibus, a priori tous de nationalité portugaise, sont décédés», précise la préfecture dans un communiqué.


  • Vendredi 25 mars 2016  

    Bonjour et bienvenue. Suivez les événements relatifs à l'accident de minibus dans l'Allier.

Créé: 25.03.2016, 21h18

28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

28 Commentaires

Alain Muller

25.03.2016, 13:12 Heures

Quel drame. Si le conducteur avait 19 ans, il n'avait pas le permis nécessaire pour transporter autant de personnes. Répondre


Dan Martin

25.03.2016, 13:44 Heures

12 personnes dans un fourgon? C'est quoi cette histoire. Dans cette configuration on peut embarquer 8 personnes maximum. Bizarre. On attend pour bien comprendre. Répondre



Sondage

Trouvez-vous le concours de Miss Suisse désuet?



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne