Samedi 22 juillet 2017 | Dernière mise à jour 02:10

Spleen Les oubliés des attentats de Paris

Touchées aux abords du Stade de France, des victimes se sentent ignorées. Parce que fans de foot?

L’an dernier, l’attaque du Stade de France a fait un mort et plusieurs blessés. Un bilan souvent oublié.

L’an dernier, l’attaque du Stade de France a fait un mort et plusieurs blessés. Un bilan souvent oublié. Image: AFP

Attentats de Paris: a-t-on oublié les victimes du Stade de France?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elles aussi ont souffert. Elles aussi vivent la peur au ventre. Elles aussi payent le prix des attaques du 13 novembre. Pourtant, faute d’avoir été frappées sur une terrasse de bistrot ou à l’intérieur de la salle du Bataclan, à Paris, certaines victimes se sentent ignorées. Hier, l’agence AFP a donné la parole à plusieurs personnes touchées aux abords du Stade de France, où se déroulait un France-Allemagne le soir des attentats. Elles déplorent le silence de la justice et des médias sur leur destin. Pourtant, si les kamikazes n’ont fait «qu’un» mort dans le secteur (139 dans les autres théâtres d’opération), 56 innocents ont été blessés, parfois grièvement. Ainsi, Mohamed, qui n’hésite pas à demander s’il aurait fallu «remplir un quota de morts pour qu’on s’intéresse à nous». Quant à Sophie, dont le papa a péri au stade, elle s’interroge s’il eût été nécessaire que «tout le stade saute» pour que l’on parle de leur sort.

Des réactions d’ultrasensibilité? Peut-être. L’expert en sécurité Alexandre Vautravers n’a en tout cas pas l’impression qu’il y a eu «une communication qui séparait les victimes selon l’endroit où elles ont été frappées». Il observe cependant que ces réactions s’inscrivent dans une évolution de la société où les victimes se montrent de plus en plus vindicatives et n’hésitent plus à demander des comptes aux autorités devant la justice. Selon lui, la boucherie du Bataclan a logiquement marqué les esprits par sa violence et par son organisation, là où globalement, l’opération du Stade de France s’est soldée par un échec des terroristes.

Un public idéalisé

Reste une autre raison pour laquelle les attaques des terrasses et de la salle de concert continuent à spécialement captiver l’attention, selon l’éthicien Denis Müller, passionné du ballon rond. «J’ai l’impression que le 13 novembre a été construit a posteriori en idéalisant un public que l’Etat Islamique aurait spécialement visé pour donner un message à la France.» Un public plus bobo que fan de tirs au but et de saucisses, on s’en doute. «Pour ma part, je crois surtout que l’Etat islamique a visé des endroits spectaculaires, sans vouloir donner un message en particulier sur la jeunesse du Bataclan, ou sur le fait d’aller ou non aux matches. Par définition, une tragédie de ce type-là est absurde, on n’est pas dans le domaine de la rationalité.»

Arbitre de foot, l’écrivain genevois Yves Laplace refuse quant à lui d’entrer dans le débat: «Toute forme de concurrence victimaire est inepte. Monter ou supposer l’existence d’une telle concurrence à propos des assassinats de Paris est non seulement inepte, mais encore obscène.»

L’Euro de foot débutera au mois de juin de juin prochain, dans un pays encore traumatisé par les attentats de novembre. Une cible de choix pour Daech? «Avec la loi sur le renseignement suisse et les moyens disponibles, nous avons trois ans de retard. Sans renseignements, l’anticipation est impossible», conclut Alexandre Vautravers. (Le Matin)

Créé: 18.03.2016, 06h26


Sondage

Etes-vous accro à la série "Game Of Thrones"?





Sondage

L'arrivée de spots publicitaires dans les journaux télévisés de la RTS vous choquerait-elle?




Sondage

Etes-vous prêt à faire des cadeaux à une régie pour obtenir un appartement?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.