Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:01

France Médor appuie sur la gâchette, le chasseur perd sa main

Un chasseur français a dû être amputé d'une main à la suite d'un accident de chasse peu banal dimanche.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Son jeune chien avait appuyé sur la gâchette du fusil en voulant «faire un câlin» à son maître, a-t-on appris lundi auprès de la gendarmerie et de l’intéresse.

L'homme participait dimanche matin, comme rabatteur, à une battue au chevreuil près de Saint-Michel-de-Double, dans le sud-ouest de la France, lorsque deux de ses chiens se sont précipités vers un chevreuil.Le troisième chien, plus jeune, que son propriétaire sortait pour l'entraîner à la chasse, est resté près de lui. Puis «il s'est jeté sur moi, pour me faire un câlin», a raconté l'infortuné chasseur à la radio France Bleu Périgord. «En se jetant, il a posé la patte sur le fusil» et le coup est parti.

Grièvement blessé à la main droite, l'homme a été transporté en hélicoptère à l'hôpital de Bordeaux, où l'amputation n'a pu être évitée.Le chasseur a assuré qu'il n'en voulait «pas du tout» à son fidèle compagnon. «Ce n'est pas la faute du chien. Et il est adorable! Je n'avais qu'à laisser la sécurité (sur le fusil), c'est tout». (AFP/Le Matin)

(Créé: 18.09.2012, 10h36)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.