Mardi 24 janvier 2017 | Dernière mise à jour 18:03

Justice Miss Nevada 2007 surprise nue par la police

Alors qu’elle était en train de dormir avec son petit ami, Caleche Ranae Manos a été réveillée en pleine nuit par la police, qui commettait une erreur d’identité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’était à la fin 2011, il était déjà tard à Santa Monica, quand la police de Los Angeles a défoncé la porte de l’appartement de Caleche Ranae Manos, Miss Nevada 2007. Surprise dans son sommeil, et totalement nue, la belle et son conjoint ont été forcés de coopérer avec la police malgré tout. Le hic, c’est que les forces de l’ordre ont confondu son adresse avec celle de la personne qu’elles recherchaient vraiment, et elles auraient passé un «temps considérable» dans l'appartement avant de réaliser leur erreur.

Suite à cette situation humiliante et éprouvante, l’ancienne reine de beauté avait déposé une plainte au comté de Los Angeles pour négligence, détention arbitraire et harcèlement sexuel. Le procès débute aujourd’hui. (Le Matin)

(Créé: 27.07.2012, 15h31)

Sondage

Avec la fin de "L'hebdo", craignez vous pour la diversité de la presse?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters