ACCUEIL 2.7.2016 Mis à jour à 00h01

Policier blanc inculpé pour le meurtre d'un Noir

Etats-Unis

Dans l'Alabama, un jeune policier a été reconnu coupable du meurtre d'un homme noir armé d'un simple bâton.

Mis à jour le 03.03.2016 4 Commentaires

Twitter

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Un policier blanc a été inculpé mercredi de meurtre pour avoir abattu un homme noir à Montgomery, en Alabama, ont annoncé les autorités de cette ville du sud des Etats-Unis, des manifestants dénonçant un nouveau cas de bavure raciste.

L'agent Aaron Smith, âgé de 23 ans, a été interpellé et accusé de meurtre, a indiqué Daryl Bailey, procureur à Montgomery, berceau du mouvement de lutte pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis.

A l'aube du 25 février, Aaron Smith avait tenté d'interpeller Gregory Gunn, âgé de 59 ans, pour un comportement que l'agent jugeait suspect. Une altercation avait alors éclaté, le policier tirant et abattant l'homme qui tenait un bâton, selon la police.

Le policier a été libéré contre une caution de 150'000 dollars (autant de francs).

Longue liste

La mort de Gregory Gunn a provoqué des manifestations à Montgomery, où certains accusent l'agent d'avoir tiré parce qu'il était Noir.

Les Etats-Unis sont agités depuis plus d'un an et demi par des mouvements de protestation dénonçant la mort de plusieurs hommes noirs, souvent non armés, sous les balles de policiers blancs. Ces 18 derniers mois, les autorités fédérales ont lancé des enquêtes visant plusieurs villes américaines où les policiers ont été accusés de racisme.

Sous la banderole du mouvement «Black Lives Matter» («Les vies des Noirs comptent»), le sujet est arrivé jusque sur la scène des Oscars et des Grammy Awards mais aussi dans la campagne des primaires démocrates pour la présidentielle américaine.

Un «cas isolé»

A Montgomery, les autorités ont estimé que «des preuves suffisantes ont été réunies dans ce dossier pour ordonner une arrestation», a précisé le procureur Bailey lors d'une conférence de presse. Il a toutefois tenu à souligner qu'il s'agissait d'un «cas isolé» et que «l'arrestation de l'agent Smith ne doit pas être interprétée comme une accusation visant toute la police de Montgomery».

«Nous devons avoir confiance dans notre système judiciaire et donc résister à la tentation de parvenir à des conclusions hâtives», a ajouté le maire de la ville Todd Strange lors de la même conférence de presse. (afp/nxp)

Créé: 03.03.2016, 04h21

4

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Georges Boulet

03.03.2016, 06:37 Heures

Un cas isolé en Alabama ???? La bonne blague ! Répondre


Francis Khain

03.03.2016, 09:02 Heures

Parce qu'avec un simple bâton on ne peut pas tuer ? C'est toujours la même histoire. Si le policier somme de lâcher son arme potentielle, faut s'exécuter. Ils n'ont toujours pas compris que le policier n'hésitera pas à vider son chargeur ? Depuis le temps... Répondre



Sondage

Pour vous, le Montreux Jazz Festival, c'est surtout...





Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne