Dimanche 30 avril 2017 | Dernière mise à jour 12:32

Genève «Toi t'es une femme, t'as rien à me dire»

Arrêté après avoir tenté d'éviter un contrôle de police, un chauffard ivre a perdu son sang froid.

Un contrôle de police à Genève (photo d'illustration).

Un contrôle de police à Genève (photo d'illustration). Image: Magali Girardin/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un conducteur âgé d'une vingtaine d'année et apparemment pas dans son état normal a tout fait pour échapper à un contrôle, mardi, vers deux heures du matin, dans le centre de Genève, indique un communiqué de la police cantonale. Son véhicule, qui trahissait une conduite hésitante, a d'abord tenté de rester à distance de la patrouille sans se faire remarquer. Raté: la voiture de police l'avait déjà repéré et roulait à 20 kilomètres heures.

Les policiers se sont ensuite rabattus dans la voie de bus, dans le but de se laisser dépasser. Mais le conducteur est resté sur sa voie de circulation sans dépasser. Les agents ont alors décidé de sortir du véhicule afin de le contrôler.

A ce moment-là, le conducteur a fortement accéléré et a circulé en direction de la place des Charmilles à une vitesse inadaptée. Après avoir grillé quatre feux rouges, le chauffard a perdu la maîtrise de son véhicule sur le pont des Délices, a heurté le bord de l'îlot central puis tenté de poursuivre sa fuite mais a interrompu sa course folle dans la rue de Saint-Jean. Les policiers ont immédiatement interpellé le conducteur. Au cours du contrôle, l'intéressé n'a cessé de se montrer irrespectueux et insultant vis-à-vis des intervenants en déclarant: «Tu vas devoir assumer devant la juge, moi je sais me maîtriser gros, vous allez le payer». Il a également traité une des intervenantes de «catin» tout en lui déclarant à plusieurs reprises «Toi t'es une femme, t'as rien à me dire».

Conduit au poste des Pâquis, l'intéressé a adopté le même type de comportement, poursuit le communiqué de police. Le test de l'éthylomètre a révélé un résultat positif. Le prévenu a été mis à disposition du Ministère public. (Le Matin)

Créé: 16.02.2017, 13h12


Sondage

La communication des CFF en matière de perturbations est-elle suffisamment claire?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.