ACCUEIL 26.5.2016 Mis à jour à 12h44

«Un drame à cause d'un acte de désespoir du chauffeur»

Accident de Sierre

Un journaliste belge prétend dans un livre récemment paru que l'accident de Sierre (VS), qui a coûté la vie à 28 personnes, serait une «manœuvre consciente» du chauffeur.

Par K. A.. Mis à jour le 07.03.2016 17 Commentaires

1/48 La procédure pénale ouverte après l'accident de car de Sierre, qui avait fait 28 victimes dont 22 enfants en mars 2012, est définitivement classée. Le Tribunal fédéral a écarté les recours des parents de deux victimes. (13 mars 2015)
Image: AFP

   

Liens

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«C’est surtout lorsque vous mettez tous les éléments ensemble qu’il devient clair que quelque chose d’autre que le hasard est en jeu ici», a prétendu ce lundi le reporter Douglas De Coninck lors de la présentation de son livre «De busramp in Sierre: 1 pil, 28 doden» («La catastrophe de Sierre: 1 comprimé, 28 morts»).

Selon ce journaliste d'investigation travaillant pour le quotidien flamand De Morgen, le drame du 13 mars 2012 - qui a coûté la vie à 28 personnes, dont 22 enfants originaires de Lommel et Heverlee - ne serait pas un accident, mais plutôt une «manœuvre consciente du chauffeur du véhicule», comme le rapportent nos confrères de sudinfo.be.

Pour soutenir sa thèse, Douglas De Coninck s'est basé sur plusieurs éléments. Pour commencer, les derniers SMS du conducteur et les déclarations d’enfants se trouvant à l’intérieur. Puis les données du tachygraphe du véhicule. Enfin, les résultats d'une étude révélant les effets secondaires négatifs de l’anti-dépresseur consommé par le conducteur.

A-t-il raison ou pas? Pour l'heure, il semblerait que certaines familles des victimes - présentes lors de la présentation - sont plutôt «soulagées» de cette publication, espérant qu'elle donnera lieu à une nouvelle enquête judiciaire. Pour rappel, le TF a classé la procédure pénale en août 2015, estimant que la mort du conducteur du car empêchait sa mise en accusation. (Le Matin)

Créé: 07.03.2016, 17h52

17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

17 Commentaires

Jean Pierre

07.03.2016, 19:28 Heures

On va continuer à exploiter ce drame combien de temps encore? Douglas De Coninck est un spécialiste des livres exploitant les faits divers, de préférence les plus sordides, comme l'affaire Dutroux. Ses thèses sont avant tout des hypothèses, les parents ont le droit de savoir mais c'est à la police de faire son travail et à ce que je sais, elle l'a fait en Valais sans arriver aux mêmes conclusions. Répondre


Manuel Mansard

07.03.2016, 18:53 Heures

Si ça peut aider les familles, les proches à faire leurs deuils, tant mieux ! Répondre



Sondage

Les salaires à plus d'un million des grands patrons sont-ils justifiés?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne