Mercredi 26 avril 2017 | Dernière mise à jour 15:35

Etats-Unis Un évadé de prison retrouvé 48 ans plus tard

Robert Stackowitz s'était échappé de prison en 1968 alors qu'il purgeait une peine de dix-sept ans pour attaque à main armée.

Robert Stackowitz a vécu sous une fausse identité dans un petit village du Connecticut… jusqu’au 9 mai dernier.

Robert Stackowitz a vécu sous une fausse identité dans un petit village du Connecticut… jusqu’au 9 mai dernier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En 1966, Robert Stackowitz avait été condamné à 17 ans de prison ferme pour attaque à main armée dans l’Etat de Géorgie. Mais après deux ans derrière les barreaux, il avait réussi à s’évader alors qu’il effectuait un petit boulot de mécanicien en dehors du pénitencier. «Avant qu’ils ne s’en rendent compte, j’étais déjà à l’aéroport d’Atlanta pour prendre l’avion. Vous savez, à l’époque, il y avait beaucoup moins de contrôles» raconte-t-il.

Robert Stackowitz a vécu depuis dans le village de Sherman, à deux heures de New York, travaillant comme mécanicien sous le nom de «Bob Gordon». Il s'est marié et a mené une existence paisible. Mais au début de cette année, il commet l'erreur de faire une demande d’allocation de pension sous sa vraie identité. Quelques semaines plus tard, la police débarque chez lui, quarante-huit ans après son évasion! A 71 ans, l’homme n’a opposé aucune résistance: «Je savais que ce jour viendrait» a-t-il déclaré.

Sa compagne, Cindy Derby, ignorait tout du passé de son mari. Elle a expliqué à la police que «c’est un homme bon qui a commis une erreur de jeunesse mais qui n’a plus jamais eu affaire à la justice en 48 ans. Il ne survivra pas à la prison.» La décision du tribunal sera connue début août: l’homme pourrait devoir purger le reste de sa peine, soit 15 ans de réclusion. (Le Matin)

Créé: 10.06.2016, 16h42


Sondage

Faut-il protéger davantage les plus de 50 ans dans le marché du travail?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.