ACCUEIL 2.10.2014 Mis à jour à 03h32

Un prof dérape et frappe trois élèves

Neuchâtel

Un prof du collège des Deux-Thielles (NE) a été suspendu. Il aurait levé la main sur trois de ses élèves mardi.

Par Benjamin Pillard et agence. Mis à jour le 02.02.2012
L'accès au collège du Landeron

L'accès au collège du Landeron
Image: Google Street View

Pour apaiser les esprits, l'enseignant incriminé a été remplacé illico dès le mardi après-midi. Mais pour l'heure, il ne s'agit pas d'un renvoi.

Un enseignant «jovial» et une classe «difficile»

Le chef du Service de l'enseignement obligatoire Jean-Claude Marguet, signale également que des parents d'élèves se sont manifestés pour soutenir cet enseignant ayant affaire à une classe qu'ils qualifient de «difficile».

Même son de cloche dans la cour de l'école. Certains élèves de 8e ont prévu d'écrire une lettre de soutien à leur ancien prof. Il trouvent la réaction «dégueulasse» et décrivent les trois adolescents en question comme «des durs à cuire».

Du côté des collaborateurs on s'étonne et imagine mal ce collègue, qui dégage «de la jovialité», se mettre à frapper ses élèves, même sur un coup de sang. Un ancien concierge affirme que «ce n'est pas son style» et tout le monde décrit un homme sympathique.

«Il a mis deux gifles à mon copain»

De son côté, Alain (prénom d'emprunt) est encore sous le choc. «Le prof m'a donné une gifle avec un cahier. Il a empoigné mon copain, l'a plaqué contre le mur et lui a balancé un coup de poing dans le nez. Puis, il a mis deux autres gifles à l'autre copain. Il nous a traités de ‹cons› et de ‹racailles›», raconte le collégien au site d'informations en ligne arcinfo.ch.

«Avec ce prof, il y avait souvent des menaces, du racisme, de la discrimination», confirme la mère d'Alain. (Le Matin)

Créé: 02.02.2012, 13h37