ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 11h04

Un ver de 13 cm dans l'oeil de son patient

Inde

Lorsqu'il vint consulter pour une douleur persistante à l'oeil, ce patient indien ne s'attendait pas à vivre une improbable scène de film d'horreur: le médecin lui ôta de l'oeil un ver de 13 cm, encore vivant.

Mis à jour le 30.06.2012


Vidéo

Partager & Commenter

En examinant ce patient de 75 ans à l'hôpital Fortis de Mumbai cette semaine, le Dr V. Seetharaman, ophtalmologiste, fut épouvanté à la vue du parasite se tortillant dans l'oeil et dû opérer en toute hâte avant que le ver ne cause d'irrémédiables séquelles.

"Il frétillait sous la conjonctive", a rapporté le médecin, interrogé par l'AFP, se référant à une membrane de l'oeil. "En 30 ans d'exercice, c'est la première fois que je vois un cas pareil".

Le patient, P.K. Krishnamurthy, souffrait depuis plus de deux semaines d'irritations et de rougeurs avant de se décider à aller consulter mercredi.

"Il a été aussi profondément troublé et perturbé" par la découverte au microscope, a témoigné le médecin.

Le ver a été extrait au cours d'une opération de 15 mn consistant en une petite ouverture de la conjonctive, qui fut suivie en direct par la femme du patient, horrifiée.

"Le ver n'arrêtait pas de bouger et de sauter, c'était effrayant", a-t-elle confié au Mumbai Mirror.

Les symptômes du retraité ont aussitôt disparu une fois l'opération achevée tandis que le ver, toujours vivant 30 mn après avoir été ôté de l'oeil, a été envoyé à des microbiologistes de l'hôpital pour être analysé.

Selon le médecin, le ver pourrait être entré par une coupure au pied du patient ou par de la nourriture crue ou mal cuite, avant d'entrer dans la circulation sanguine et de se faufiler jusqu'à l'oeil.

"Si le ver n'avait pas été enlevé, il aurait pu pénétrer plus profond dans l'oeil et causer une perte visuelle. Il aurait pu entrer dans le cerveau et engendrer des problèmes neurologiques majeurs", a-t-il détaillé.

Selon le directeur médical de l'hôpital, Mme S. Narayani, ce cas est --heureusement-- extrêmement rare. "Nous avons un département ophtalmologique très actif et c'est la première fois que nous avons un cas pareil depuis 10 ans", a-t-elle souligné. (afp/Le Matin)

Créé: 30.06.2012, 10h17