Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 21:48

Carnaval de Broc Une charrette de charbon noircit l'Hôtel-de-Ville

Une salle de l'Hôtel-de-Ville de Broc devra subir un nettoyage intensif après une soirée organisée pour le carnaval dimanche.

Le charbon, devenu volatile, a sali les murs de la salle.

Le charbon, devenu volatile, a sali les murs de la salle. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'idée était originale, mais a mal terminé. Des jeunes se sont rendus au carnaval de Broc (FR) dimanche déguisés en mineurs de fond. Ils avaient avec eux une charrette remplie d'une dizaine de kilos de charbon.

Ils ne se sont pas défaits de cet accessoire encombrant pour participer à une soirée disco organisée à l'Hôtel-de-Ville. Malheureusement, la charrette s'est renversée durant la fête. Le charbon, piétiné par les danseurs, a été réduit en poussières et est devenu très volatile. Les murs de la salle ont été noircis, ainsi que le matériel électrique présent.

Les cinq jeunes, âgés entre 17 et 19 ans, ont été identifiés et auditionnés. Une plainte pour dommage à la propriété a été déposée. Les dégâts s’élèvent à plus de vingt mille francs.

(Créé: 29.02.2016, 16h14)

Sondage

Amener un chien en classe, est-ce un bien pour les élèves?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.