ACCUEIL 21.12.2014 Mis à jour à 18h42

Un Américain accusé d'avoir torturé et enchaîné sa femme

Esclavagisme

Un habitant de Virginie occidentale appelait sa femme son «esclave» et l'obligeait à s'agenouiller lorsqu'il entrait dans la pièce où elle était retenue. Au fil des années il lui a causé de multiples blessures.

Mis à jour le 12.07.2012 3 Commentaires
C'est dans cette ferme, en Virginie occidentale, que l'homme torturait sa femme, qu'il maintenait enchaînée.

C'est dans cette ferme, en Virginie occidentale, que l'homme torturait sa femme, qu'il maintenait enchaînée.
Image: DR

Un homme de 37 ans est accusé d'avoir torturé sa femme, d'en avoir fait son esclave et de l'avoir enchaînée durant presque dix ans a été arrêté aux Etats-Unis, ont annoncé mercredi les autorités.

L'homme est poursuivi pour avoir provoqué d'importantes blessures à sa femme. Celle-ci a réussi à s'échapper le 2 juillet, en Virginie occidentale (est), et à alerter la police. Elle portait des traces sur les poignets et les chevilles causées par des chaînes.

L'homme appelait sa femme son «esclave» et l'obligeait à s'agenouiller lorsqu'il entrait dans la pièce où elle était retenue. Au fil des années il lui a causé de multiples blessures, allant de brûlures avec un fer à repasser jusqu'à des doigts cassés.

L'homme a été incarcéré. Il pourrait être remis en liberté moyennant le paiement d'une caution au total de 300 000 dollars. (ats/Newsnet)

Créé: 12.07.2012, 06h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Jusefina Maret

12.07.2012, 14:31 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Remis en liberté après ça? Ca fait peur... Répondre


Paul Martin

12.07.2012, 10:31 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Ces pratiques sont courantes dans le milieu SM qui flirte en permanence avec les limites. Lorsqu'il n'existe plus de garde-fou, ni de risque policier, les limites sont aisément franchies. La presse se fait régulièrement l'écho des pires abominations. Dans ce milieu, il ne fait pas bon être "sans attaches sociales", car dans ce cas on est une victime désignée, sujette à "disparition". Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne