Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 00:00

Meurtre d'Adeline L’arme du crime? Un couteau suisse

Le violeur multirécidiviste Fabrice A. avait acquis, le matin de son crime, un couteau d’une cinquantaine de francs.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trois jours après le drame, le meurtrier d’Adeline, Fabrice A., est toujours en fuite. Le violeur multirécidiviste fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Compte tenu du fait que l’individu avait sur lui une somme d’environ 250 francs, on se dit qu’il ne peut pas «tenir» longtemps.

Un couteau suisse avec une lame-scie

Avait-il prémédité son coup ? Les éléments en notre possession le laissent penser. Comme la maman de la victime l’a confirmé au Matin Dimanche, Fabrice A. a eu la permission d’acheter un couteau pour nettoyer les sabots des chevaux. Or, au magasin de la rue du Marché où il s’est arrêté avec Adeline le jeudi vers 10h30, c’est un couteau suisse avec une lame-scie qu’il a acquis, moyennant une cinquantaine de francs. Cet achat avait-il aussi été validé ? Ou l’homme a –t-il changé sa commande sur place. On l’ignore pour le moment. (Le Matin)

(Créé: 15.09.2013, 13h54)

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.