Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 08:52

Fusillade en Valais «Les armes doivent appartenir à l’Etat»

Pour Heiner Studer, membre du comité militant pour la protection des armes, la tuerie de Daillon (VS) montre à nouveau que l'accès aux armes doit être mieux contrôlé en Suisse.

Heiner Studer a siégé au Conseil national suisse de 1999-2007 pour le Parti évangélique argovien.

Heiner Studer a siégé au Conseil national suisse de 1999-2007 pour le Parti évangélique argovien. Image: Keystone

Galerie Photos

Fusillade mortelle à Daillon

Fusillade mortelle à Daillon Un homme âgé de 30 ans a tué par balles trois personnes et en a blessé deux autres mercredi le 2 janvier 2013 à Daillon, près de Conthey (VS).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Heiner Studer se bat depuis des années pour un meilleur contrôle des armes en Suisse. Pour cet ancien conseiller national, actuellement président du Parti évangélique suisse, il est urgent que le sujet revienne sur la table des discussions au Parlement.

Il l’a dit jeudi dans un entretien au site du Tages-Anzeiger, en réaction à la fusillade de Daillon (VS) qui a fait trois morts et deux blessés mercredi soir.

Ce drame illustre bien selon lui à quel point l’initiative «Pour la protection face à la violence des armes», rejetée par le peuple en février 2011, était importante. Les armes devraient être contrôlées par l’Etat dans une vraie démocratie, et non laissées aux mains de privés. Hélas, la volonté fédérale d’établir des lois plus restrictives en la matière fait défaut, déplore Heiner Studer.

Il en appelle ainsi à relancer le débat lors de la prochaine session parlementaire de mars. Tout en sachant que le sujet est un véritable serpent de mer en Suisse.

En tant que membre de l’initiative «Pour la protection face à la violence des armes», Heiner Studer ne connaît que trop bien l'attachement aux armes que ressentent de nombreux Suisses.

Symbole de la neutralité

«La culture des armes en Suisse n’est pas celle des Américains, mais beaucoup de gens considèrent que l’arme de service fait partie de notre tradition», explique l’ex-conseiller national. «Les gens de ma génération, celle de l'après-guerre, ont grandi dans l’idée qu’ils doivent la défense de la Suisse (face au IIIe Reich de Hitler, ndlr) à l’armée de milice. Les armes sont aussi un symbole de notre neutralité».

Mais cette vieille idée doit prendre fin, selon Heiner Studer. Pour lui, trop de personnes ont un accès facilité aux armes, et notamment aux armes de service de l’armée, que l’on trouve dans de nombreux foyers. Celles-ci représentent autant de menaces potentielles à la sécurité.

Le tireur présumé de Daillon a pu se procurer plusieurs armes alors que la police lui en avait confisqué en 2005 pour des raisons de sécurité. La facilité qu’il a eue à en acheter n’étonne guère Heiner Studer.

Une police mieux équipée

Pour lui, il paraît peu probable d’éviter un tel drame dans l'état actuel de la législation. Par contre, donner plus de moyens à la police, pour qu'elle soit bien formée et mieux équipée, pourrait minimiser les risques de tueries similaires à l'avenir.

«Les armes doivent appartenir à l’Etat. Les gens doivent savoir que l’Etat leur assure une protection suffisante et qu’ils n’ont ainsi pas besoin de posséder eux-mêmes des armes», conclut-il. (nxp)

(Créé: 03.01.2013, 15h45)

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters


Sondage

Selon vous, les voies de chemin de fer sont-elles suffisamment sécurisées dans les gares CFF?




Sondage

Où fêterez-vous Noël, cette année?





Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters


Sondage

Selon vous, les voies de chemin de fer sont-elles suffisamment sécurisées dans les gares CFF?




Sondage

Où fêterez-vous Noël, cette année?