Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 06:45

Drame de la montagne Avalanche meurtrière: quelques explications

Un guide secouriste donne son avis sur les causes du drame du Mont-Blanc.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Tous les deux ans une grosse avalanche emporte des gens à cet endroit», explique Oscar Taiola. Le patron des guides secouristes valdôtains a survolé la zone du drame ce matin et y a déposé six hommes et un chien d’avalanche, pour participer aux recherches des disparus, en compagnie du peloton de gendarmerie de haute-montagne de Chamonix. Lesquelles sont toujours en cours.

Pour lui, l’accident est dû à un morceau de sérac (énorme bloc de glace) qui se serait détaché et aurait provoqué dans sa chute une coulée large de plus de 150 mètres. «La couche qui est partie était épaisse de 20 à 50 cm. Il avait un peu neigé là-haut ces derniers jours et surtout le vent avait beaucoup soufflé provoquant ainsi par endroit des accumulations de neige très instables», explique encore le secouriste.

Seuls deux des 28 personnes prises dans la coulée étaient équipées de détecteur de victimes d’avalanche. C’est ce qui les a empêché de venir grossir la liste des morts qui au moment où nous écrivons ces lignes sont au nombre de 6. (Le Matin)

(Créé: 12.07.2012, 12h23)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.