Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 20:45

Altercation mortelle Le jeune homme tué dans une rixe à Zurich fêtait ses 23 ans

Les Zurichois sont choqués après la mort dans une rixe d'un jeune de 23 ans venu fêter son anniversaire au Kaufleuten, l'un des clubs les plus courus de la ville. Un même cas s'était produit il y a deux ans au Club Q.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La victime était venue fêter son anniversaire avec son frère et ses amis au Kaufleuten, club parmi les plus réputés de la vie nocturne zurichoise. La fête a tournée en drame après une altercation qui a dégénéré en bagarre juste devant l'établissement. Blessé, le frère de la victime a dû être admis aux soins intensifs. Il est hors de danger.

L'auteur des coups motels court toujours, a confirmé lundi un porte-parole de la Police cantonale zurichoise. Les enquêteurs ne veulent pas donner d'informations sur l'arme utilisée. Il pourrait s'agir d'une arme blanche.

Tragédie

Il apparaît que les deux frères se sont disputés avec un inconnu alors qu'ils étaient à l'intérieur de l'établissement. Le service de sécurité du club les a alors expulsés tous les trois. C'est devant l'établissement, vers 4h du matin, que l'altercation a dégénéré jusqu'à l'issue fatale. Le motif de la bagarre n'est pas connu.

Le tenancier du Kaufleuten parle d'une «énorme tragédie». «Imaginez ce que cela représente pour la famille», a-t-il déclaré lundi à Tages-Anzeiger.ch. Interrogé sur le rôle du service de sécurité de son établissement, il répond que celui-ci «fait tout ce qui est en son pouvoir», mais que des altercations, «il y en a toujours et partout».

Autre cas similaire

Ce n'est pas la première fois qu'une personne est blessée à l'arme blanche devant les portes du club zurichois. En février 2011, trois hommes et une femme avaient dû être transférés à l'hôpital avec de sévères coupures, bien que la police ait été immédiatement alertée par les responsables de la sécurité de l'établissement.

En 2008, un portier avait sauvé un jeune homme de 22 ans atteint à la gorge après une bagarre sur la Bahnhofstrasse, à quelques pas du club où le blessé était retourné pour chercher du secours. L'auteur du coup de couteau, âgé de 18 ans, avait été retrouvé deux jours plus tard.

L'altercation de dimanche et son issue fatale présentent en outre des similitudes avec la bagarre au couteau qui avait vu la mort d'un jeune homme de 17 ans il y a deux ans devant le Club Q, à l'ouest de la ville.

Atteint en plein cœur, le jeune homme était mort sur place. Un de ses amis avait été blessé. L'auteur du meurtre n'a jamais été retrouvé. Il est toutefois prématuré, selon la police zurichoise, de tirer un parallèle entre les deux affaires.

Plus de 600 clubs

D'une manière générale, les cas de violences corporelles et d'atteinte à la vie d’autrui sont en recul depuis quelques années à Zurich, selon les statistiques de la police. La propension à recourir à la violence a néanmoins augmenté, explique son porte-parole Marco Bisa.

La ville compte aujourd'hui plus de 600 clubs qui restent ouverts toute la nuit. Avant, ils fermaient à minuit, ajoute le responsable zurichois. Cela a modifié les comportements, mais aussi la composition de la clientèle, qui vient de toute la Suisse pour faire la fête à Zurich. (nxp)

(Créé: 16.07.2012, 16h25)

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.