ACCUEIL 21.4.2014 Mis à jour à 13h57

Le dépeceur présumé a comparu en personne

Canada

Luka Rocco Magnotta, auteur présumé du meurtre et du dépeçage du corps d'un étudiant chinois, a comparu en personne jeudi au palais de justice de Montréal pour sa deuxième audience depuis son extradition.

Mis à jour le 22.06.2012
Le Canadien Luka Rocco Magnotta a été extradé d'Allemagne lundi.

Le Canadien Luka Rocco Magnotta a été extradé d'Allemagne lundi.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Le Canadien Luka Rocco Magnotta, auteur présumé du meurtre et du dépecage d’un étudiant chinois, a brièvement comparu en personne jeudi au palais de justice de Montréal. Il ne sera pas fixé sur son sort avant la tenue, en mars 2013, d’une enquête préliminaire.

Magnotta a pris place dans le box des accusés, flanqué de trois policiers. L’air hagard, il n’a rien dit pendant la dizaine de minutes qu’a duré l’audience. Sa présence au tribunal constituait une surprise puisque les autorités avaient laissé entendre qu’il comparaîtrait par visioconférence depuis le centre où il est détenu.

Mardi, au lendemain de son extradition au Canada par l’Allemagne, il avait plaidé non-coupable de ses cinq chefs d’accusation, dont un pour meurtre prémédité. Magnotta, qui est accusé du meurtre de Lin Jun dans la nuit du 24 au 25 mai à Montréal, a demandé un procès devant juge et jury.

L’homme âgé de 29 ans a été emmené dans une fourgonnette blanche aux vitres teintées, sirène allumée et escortée par plusieurs voitures banalisées.

Parents présents

Les parents, la soeur et l’oncle de la victime sont arrivés au tribunal peu de temps après l’accusé, mais ils n’ont pas rencontré la presse et ont été emmenés par la police vers une salle séparée où ils ont assisté à l’audience par visioconférence.

«La famille de la victime a rencontré les procureurs. Ils étaient présents. On a le souci constant de les tenir informés», a déclaré à la presse un porte-parole du ministère public, Jean Pascal Boucher.

Les parties se sont entendues jeudi sur les prochaines étapes du processus judiciaire. Il a été décidé que «la conférence préparatoire», servant à déterminer le type et la durée d’un éventuel procès, se déroulerait le 9 janvier 2013.

Dix jours «d’enquête préliminaire», visant à vérifier la solidité des éléments de preuve au dossier, ont été fixées à partir du 11 mars. C’est seulement à l’issue de cette enquête que l’on saura s’il y a matière à procès. Magnotta est passible de la prison à perpétuité. (afp/Newsnet)

Créé: 21.06.2012, 21h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne