ACCUEIL 23.4.2014 Mis à jour à 18h36

Les escroqueries par téléphone sont en recrudescence

Mise en garde

Les polices romandes conseillent de ne pas entrer en matière lors de sollicitation financière par téléphone et de ne pas remettre ou verser de l'argent avant d'avoir reçu la marchandise commandée.

Mis à jour le 21.06.2012 7 Commentaires

Image: PHOTOMONTAGE D'ILLUSTATION

Partager & Commenter

Dans un communiqué, la police cantonale vaudoise met en garde la population, spécialement les personnes âgées, de prendre des précautions face à la recrudescence d'agissements d'escrocs se faisant passer pour des connaissances ou des membres de leur famille.

Ces aigrefins sollicitent par téléphone des prêts de plusieurs dizaines de milliers de francs pour différents motifs.

Ce phénomène est en nette hausse depuis la fin mars 2012. Il y a eu dix sept tentatives d'escroquerie dans les cantons romands dont onze dans le canton de Vaud.

Les polices romandes déplorent six cas réalisés, trois dans le canton de Vaud et une respectivement dans les cantons de Neuchâtel, Fribourg et Genève. Les escrocs s'adressent à des personnes âgées d'origine allemande ou italienne, recherchant les anciens prénoms de ces nationalités.

La remise d'importantes sommes d'argent s'effectue généralement devant le domicile de la victime. Dans ces cas de figure, une femme ou un homme se présentent sur le pas de la porte, se faisant passer par exemple pour une secrétaire ou un notaire. Les montants des larcins varient de 13'000 à 100'000 francs.

Selon les recommandations policières, les personnes âgées doivent impérativement se renseigner auprès de proches, amis, parents ou voisins afin de vérifier les informations reçues lors de ces téléphones.

Les polices romandes demandent au public d'être particulièrement vigilant et de ne pas entrer en matière lorsqu'il est sollicité avec ce genre de démarche. Il est également opportun d'informer rapidement la police en cas de doute. (JCM / comm. Police/Newsnet)

Créé: 21.06.2012, 11h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

olivier bruegger

21.06.2012, 15:11 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Infirmièreeeeeee! Y a vu d'ici qui a à nouveau une grosse crise. Descendez la camisole et la boîte de médicaments svp Répondre


jill ireland

21.06.2012, 21:37 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Tel à la direction des ptt , vous vous mettez en liste rouge,sont obligés d accepté,c est un service,et ça ira beaucoup mieux,à bon entendeur! Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Buzz

Supplément partenaire

Sondage

Faut-il réglementer le ski hors-piste?