ACCUEIL 30.7.2014 Mis à jour à 14h28

Guide valaisan rescapé: son fils témoigne

Avalanche du Mont-Blanc

«Hier en fin de matinée, je ne savais pas si mon père était en vie… C’était l’angoisse.»

Par Christine Schmidt. Mis à jour le 13.07.2012 1 Commentaire
Le guide rescapé du Mont Maudit, Kilian Volken.

Le guide rescapé du Mont Maudit, Kilian Volken.
Image: DR.

Liens

Articles en relation

Partager & Commenter

Le Matin s’est déplacé à Fiesch, au fond de la vallée de Conches (VS), pour rencontrer Christian Volken, le fils d’un guide haut-valaisan rescapé de l’avalanche survenue jeudi matin au Mont Maudit, dans le massif du Mont-Blanc. Soulagé de savoir son père hors de danger, il admet que «c’est une chance pour notre famille qu’il ait été épargné ; mais c’est aussi un énorme drame pour nos deux clients qui ont perdu la vie : une Allemande et un Suisse.»

Sous le choc

C’est que cette coulée fut l’une des plus meurtrières des Alpes françaises ces dix dernières décennies ; fauchant la vie à neuf alpinistes dont un Suisse ; et blessant douze autres. Parmi ces derniers, le natif de Fiesch, Kilian Volken, 60 ans, guide chevronné qui a gravi les plus hauts sommets du monde, dont le K2 ou l’Everest. Hospitalisé à Viège pour de multiples fractures, Kilian est surtout en état de choc. «En 30 ans de montagne, comme professeur de ski, guide ou secouristes, il n’a jamais vécu un tel traumatisme ; et n’a jamais perdu de clients», raconte son fils.

«Lorsqu’il se réveille et nous parle, ses blessures ne l’inquiètent pas ; tout ce qui le préoccupe concerne ses clients disparus. Il se souvient de l’avalanche, d’avoir eu la vie sauve et de nous avoir appelés pour nous rassurer… Il est en état de choc et il lui faudra du temps pour s’en remettre.» (Le Matin)

Créé: 13.07.2012, 16h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Jean-François Chappuis

13.07.2012, 21:46 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Ce récit nous arrache les larmes des yeux, car ce guide Haut Valaisan a toujours ramené ses clients à bon port! Malgré ses blessures c'est l'image de ses deux clients qui lui viennent sans cesse à l'esprit. Il a fait ce qu'il pouvait dans de telles circonstances et la fatalité n'a pas épargné sa cordée.Nous pouvons qu'être en pensées avec les familles endeuillées et prompt rétablissement au guide! Répondre